À L'ÉTRANGER

AXEL BOUTEILLE A BIEN DIT OUI À MALAGA : "MÊME SI J’AI EU LE CHOIX, J’AI ÉTÉ PRIS AU DÉPOURVU"

Axel Bouteille équipe de France 2020 Théo Quintard
Crédit photo : Théo Quintard

Ce dimanche matin, Axel Bouteille a évoqué son départ à venir pour Malaga devant la presse.

C'est donc à Malaga qu'Axel Bouteille va continuer sa saison 2019/20. Après une superbe première partie de saison (17,7 points de moyenne, cinquième meilleur marqueur du championnat) chez la surprise du championnat espagnol (13 victoires et 8 défaites), le Varois a accepté l'offre du club andalou pour la suite de la saison et les deux années à venir.

"Quand on m’a annoncé la nouvelle, les deux équipes étaient déjà entrées en négociation, a-t-il expliqué au point presse de l'équipe de France ce dimanche. J’ai dit oui. Après, bien sûr que c’est une étape supplémentaire pour moi car je rejoins un grand club. L’objectif principal de Bilbao était le maintien donc il est presque atteint... En tout cas c’est comme ça qu’on me l’a présenté. Mais j’adore tout là-bas : la ville, le coach, l’équipe. J'ai passé les meilleurs mois de ma carrière !"

L'ancien joueur de l'Élan Chalon et Limoges a vu sa carrière s'accélérer en rejoignant le championnat espagnol l'été dernier.

"On a gagné toutes les équipes d’Euroleague (5-0). Quand on va jouer au Barça pour disputer la Coupe du Roi, on va les gagner chez eux après prolongation. J’ai mis le shoot de la gagne contre le Real, bref en 6 mois il s’est passé énormément de choses, plus qu’en 5-6 ans en restant (malgré le titre de champion de France avec Chalon)."

Adoré à Bilbao, il a cependant décidé de poursuivre sa carrière à Malaga.

"Je n’y avais même pas pensé donc c’est difficile de répondre. On m’a annoncé la nouvelle en 2 minutes. Même si j’ai eu le choix, j’ai été pris au dépourvu. Bilbao était ouvert au transfert puisqu’ils ont commencé à discuter avec Malaga sans m’en parler directement. La situation et spéciale pour moi. Je connais mon rôle dans l’équipe et j’ai une relation de confiance avec mon coach et mes coéquipiers. J’ai découvert une nouvelle façon de jouer, une nouvelle culture et j’essaie de tirer le meilleur de tout ça."

Le championnat espagnol, le plus renommé des championnats nationaux, correspond peut-être plus aux caractéristiques d'Axel Bouteille, un attaquant référencé.

"Disons qu’il y a plus d’opportunités là-bas : ça court plus. On n’attend pas autant qu’en France : si tu as l’opportunité de prendre un tir au bout de 7 secondes tu le fais. En France, il y a beaucoup plus de contacts mais de là à dire qu’il est plus facile de marquer, je ne sais pas. On a plus de chances car il y a plus de possessions." 

Axel Bouteille a d'ailleurs été convoité par le Real de Madrid et Valence comme l'indique L'Équipe.

Propos recueillis par Théo Quintard, avec Alexis Onillon-Cousin, à La Roche-sur-Yon, 

23 février 2020 à 14:24
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching
Aucun conseil trouvé

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.