COUPE DU MONDE 2019

L'ESPAGNE BRISE UNE NOUVELLE FOIS LE RÊVE DES AUSTRALIENS

Sergio Llull Espagne
Crédit photo : Sébastien Meunier

Au bout de deux prolongations, l'Espagne a fait craquer l'Australie (95-88) dans la première demi-finale de la Coupe du Monde. Les Espagnols tenteront dimanche de remporter leur deuxième titre mondial.

En 2016, l'Espagne avait privé l'Australie d'une médaille olympique à Rio en toute fin de match, lors de la petite finale. En 2019, à Pékin, l'Espagne a cette fois empêché les Boomers d'aller jouer une finale de Coupe du Monde. A chaque fois, cela s'est joué à rien. Mais l'expérience, la grinta et tout simplement la culture de la victoire espagnole a fait la différence. Au bout de deux prolongations, ils ont fait craquer la sélection d'Andrej Lemanis, lessivée après s'être appuyée sur ses cadres tout le long de la rencontre.

L'Espagne n'est jamais morte. Même sans Pau Gasol, Sergio Rodriguez, Jose Calderon, Alex Abrines, Serge Ibaka, Nikola Mirotic, elle a les ressources et une capacité inégalée pour aller chercher des médailles. Même à -11 (39-50). Même en ayant été menée du début du deuxième quart-temps à la dernière minute. Même en ayant été dominée au rebond (57 prises à 43). Marc Gasol (4 points en première mi-temps, 33 au final) a trouvé la solution face à Aron Baynes (6 points à 2/5 aux tirs et 5 rebonds pour 9 d'évaluation en 26 minutes) et Andrew Bogut (12 points à 6/8 et 9 rebonds pour 20 d'évaluation en 24 minutes) et Sergio Llull l'a bien aidé (17 points à 6/16 aux tirs et 6 passes décisives en 36 minutes). C'est ce dernier qui a planté deux tirs à 3-points pour prendre le large dans le deuxième prolongation (90-82). Exténuée, l'Australie n'a pas pu répondre, cette fois. Matthew Delavedova (6 points à 2/9 aux tirs, 9 passes décisives et 6 balles perdues en 39 minutes) est sorti à cause de crampes. Joe Ingles, l'ancien Barcelonais, n'a jamais trouvé l'accès au panier (4 points à 1/9 mais 10 rebonds et 7 passes décisives en 44 minutes). Patty Mills a tant donné (34 points à 11/25 en 45 minutes) mais s'en voudra sûrement longtemps d'avoir raté un lancer franc à 4,7 secondes de la fin du temps réglementaire.

C'est toute l'Australie qui pourra s'en vouloir d'avoir manqué une belle opportunité. Mais les Boomers ont été coupables de plusieurs erreurs (22 balles perdues) en fin de match, permettant à l'Espagne de Ricky Rubio (19 points à 6/19 aux tirs, 12 passes décisives et 7 rebonds pour 23 d'évaluation en 38 minutes) de recoller. Ils devront récupérer et se ressaisir mentalement pour aller chercher la médaille de bronze. Car finir sur une nouvelle quatrième place serait cruel pour cette équipe d'expérience (30 ans de moyenne d'âge).

Cliquez-ici pour consulter les statistiques de la rencontre

13 septembre 2019 à 12:28
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.