ÉQUIPE DE FRANCE

AU TERME D'UN MATCH EXCEPTIONNEL, LES FRANÇAIS DOMINENT LA SERBIE

U16
Crédit photo : GPJ

Au prix d'un effort incroyable contre une excellente sélection de Serbie, les U16 français ont réussi à s'imposer 69 à 67 dans leur deuxième match à l'EuroBasket à Udine, en Italie.

 A Udine,

Rarement, d'après les scouts, le personnel de la FIBA et les journalistes sur place, une telle intensité n'a été oberservée sur un match international U16. Et pourtant, ce n'était que le deuxième match de poule pour la France et la Serbie, deux outsiders de cet EuroBasket derrière l'Espagne. Les Bleuets, longtemps derrière au score, s'en sont sortis (victoire 69-67) au prix d'un effort défensif incroyable.

Malgré un bon début de match dans la foulée d'un Ousmane Dieng inspiré (8 points dans les 5 premières mi-temps), les joueurs de Bernard Faure accusaient un retard de 7 points (33-40) à la pause. Ils avaient déjà encaissé 40 points, dont 11 par l'excellent arrière (2,02 m) de Nikola Radovanovic. De l'autre côté du parquet, les Bleuets ne trouvaient pas la clé, avec seulement 37,5% de réussite aux tirs (12/32) et surtout un falémique 5/12 aux lancers-francs.

Wembanyama crève l'écran

La pause de 14 minutes n'a pas fait baisser l'intensité, au contraire. Les premières minutes semblaient favorables aux Français, avec notamment trois fautes successives (dont une technique) du bûcheron mais redoutable Flilip Brankovic. Sauf que les Bleuets ne sont pas parvenus à transformer leur légère domination par des paniers face à la très rugueuse défense serbe. Les lancers francs étaient encore ratés de même que les paniers dans la raquette. Dès lors que la Serbie a retrouvé de l'adresse, elle a pris le large (40-53). Sauf que Bernard Faure avait un atout, et il était de taille : Victor Wembanyama, ses 218 centimètres, son envergure (231 cm) et sa mobilité. Au coeur de la défense de zone mise en place pour stopper l'hémorragie, il a contré 4 tirs dans ce seul troisième quart-temps, empêchant bon nombre de paniers adverses. Et les Bleuets ont fini par marquer, revenant à -5 à l'issue de la période (48-53).

Avec toujours leur spécimen sur le terrain durant l'ultime période, les Français sont revenus à coup de stops. Le prodige de Nanterre s'est même distingué avec l'une de ses d'ores et déjà fameuses "no-look pass" à Yohan Traoré qui s'est envolé au dunk (60-62). Thomas Llaury a égalisé (62-62) puis, à 1 minute 37 secondes de la fin, Hugo Mienandi a donné l'avantage aux siens. Mais d'un 3-points avec la planche sur sa tête, Radovanovic lui a répondu. Avant que Mienandi ne marque à nouveau... C'était sans compter ce diable d'Ilija Milijasevic qui, après avoir volé la balle à Dieng, lui marque dessus pour conclure son action. Mais la connexion Mienandi - Dieng a eu le dernier mot sur une remise en jeu ligne de fond. Victoire des Français 69 à 67.

Une force de caractère sur laquelle bâtir

Après un large succès vendredi en ouverture contre la Bosnie-Herzégovine, l'équipe de France U16 masculine a dévoilé sa force de caractère face à un adversaire bien plus coriace. S'il y a de nombreux points à corriger (18 balles perdues et surtout 14/27 aux lancers francs), le potentiel est là. Victor Wembanyama (11 points à 4/7 aux tirs, 10 rebonds, 3 interceptions et 7 contres pour 23 d'évaluation en 30 minutes), qui n'est pas sorti en deuxième mi-temps, a protégé son panier d'une manière incroyable. Ousmane Dieng (17 points à 6/14 aux tirs, 5 rebonds, 3 passes décisives et 5 balles perdues pour 10 d'évaluation en 27 minutes) et Hugo Mienandi (12 points à 4/10 et 3 rebonds pour 7 d'évaluation en 22 minutes) ont été les autres joueurs clés, sans oublier Yohan Traoré (8 points à 4/6 en 27 minutes) en défense et Thomas Llaury (10 points en 20 minutes), précieux en fin de match. Prochain match ce dimanche contre la Grèce, à 14h15, pour le dernier match de poule.

10 aout 2019 à 21:43
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.