ÉQUIPE DE FRANCE

L'ÉQUIPE DE FRANCE VEUT PRENDRE SA REVANCHE CONTRE L'ALLEMAGNE

Crédit photo : FIBA

Face à l'Allemagne (15 heures), l'équipe de France masculine A à l'occasion de se rapprocher encore un peu plus d'une qualification pour l'EuroBasket 2022. « Il va falloir proposer une autre intensité défensive que lors du match en Allemagne en février », prévient Vincent Collet. 

Décevante en février dernier à Vechta contre l'Allemagne, l'équipe de France masculine A avait mal débuté les qualifications à l'EuroBasket 2022. Avec 83 points encaissés, la troupe de Vincent Collet s'était trompée de match. Neuf mois plus tard, la leçon semble avoir été retenue, avec une défense exemplaire contre la Grande-Bretagne (79-56). Il faudra mettre les mêmes ingrédients ce dimanche après-midi au Palais des Sports de Pau. « Il va falloir proposer une autre intensité défensive que lors du match en Allemagne en février, indique Vincent Collet, qui rappelle également un autre fait. On avait eu beaucoup de pertes de balle (12, au final), souvent impropables - parfois au milieu du terrain - qui nous interdissaient de défendre. Si on veut défendre, il faut qu’on joue plus proprement en attaque pour ne pas donner la possibilité aux Allemands de pouvoir enchaîner comme ils l’avaient fait en février. »

« Cette équipe de France est meilleure qu'en février dernier »

Amputé du pivot Malik Zirbes (8 points et 8 rebonds) et de l'arrière Joshiko Saibou (19 points et 6 rebonds) par rapport au match aller, la Mannschaft aura tout de même des armes à faire valoir. « Ils ont même ajouté un bon intérieur (Andreas) Seiferth qui joue à Bayreuth (Allemagne). Sinon, c'est un peu la même équipe. On a envie de prendre notre revanche. » Pour Henrik Rödl, sélectionneur allemand, cette équipe de France est plus redoutable et redoutée qu'en février dernier. « Elle est meilleure que lors de la fenêtre précédente en février, indiquait-il après la défaite des siens ce vendredi 27 novembre face au Monténégro. Ils ont été très concentrés dès le début contre la Grande-Bretagne. On s'attend à un match difficile mais ce sera assurément une bonne expérience que de jouer contre la France pour nos jeunes joueurs. »

« On ne s'interdit pas de battre l'Allemagne »

Pays hôte du championnat d'Europe 2022 avec l'Italie, la Géorgie et la République tchèque, l'Allemagne est d'ores et déjà qualifiée pour la prochaine compétition continentale. « Leurs résultats ne devraient pas être pris en compte pour ne pas interférer dans le processus de qualification, estime le sélectionneur français. C’est une situation particulière que personnellement, je ne comprends trop. Il fallait qu’on gagne nos matchs contre nos adversaires directs que sont le Monténégro et la Grande-Bretagne. Et on l’a fait, qui plus est avec un point-average favorable : +19 (contre le Monténégro, en février) et +23 (contre la Grande-Bretagne, vendredi). Mais maintenant, on ne s’interdit pas de battre l’Allemagne. Si on gagne demain (dimanche), on se facilite les choses car il faudrait simplement perdre de moins de 23 points contre la Grande-Bretagne (en février prochain) si celle-ci venait à perdre contre le Monténégro vendredi. »    

Avec Gabriel Pantel-Jouve à Pau,

Le grand et adroit Robin Benzing est toujours là pour l'Allemagne (photo : FIBA)

29 novembre 2020 à 09:00
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
THÉO QUINTARD
Plus qu'un simple ballon orange, le basket est inscrit dans mon ADN.
Théo Quintard
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching
Aucun conseil trouvé

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.