ÉQUIPE DE FRANCE

LA DÉFENSE FRANÇAISE A FAIT DÉJOUER LA GRANDE-BRETAGNE : "ON A VRAIMENT FERMÉ TOUTES LES ISSUES"

Crédit photo : Julien Bacot FFBB

L'équipe de France masculine a imposé une énorme pression défensive contre la Grande-Bretagne dès l'entame du match, pour se rendre les choses faciles dans ce match de qualification pour l'EuroBasket 2022, ce vendredi 27 novembre.

Comme attendu, il était le chef de file de la défense contre la Grande-Bretagne. Dès l'entame, le meneur et capitaine Andrew Albicy a harcelé le meneur adversaire. Derrière, ses coéquipiers n'avaient qu'à le suivre en repoussant leurs vis à vis et coupant les lignes de passe, provoquant ainsi 15 balles perdues de la part des Britanniques sur la seule première mi-temps. Cela a permis aux Français de parfaitement lancer leur match (15-0 après 5 minutes, 24-5 au bout de 10), pour finalement l'emporter de 23 points (79-56).

"On a très peu de temps de travail et la défense c'est la chose la plus facile à mettre en place. On a été agressif, on a vraiment fermé toutes les issues, c'est pour ça qu'on a fait l'écart dès le début très facilement. On savait qu'ils étaient forts en un contre un, qu'ils étaient plus sur le drive que sur le tir, donc il fallait contrôler ces percussions. Ils ont rencontré le mur dressé par nos intérieurs (rires). Ensuite on a maintenu le score. Après il y a du relâchement mais c'est normal. On a continué à travailler, on a fait tourner, ce qui est important car le match de dimanche s'annonce plus dur."

Ce rythme mis en défense a permis aux Bleus de se projeter et de trouver des tirs ouverts. "Quand on est fort défensivement, on arrive à trouver des choses faciles en attaque et se libérer, poursuit Andrew Albicy. Il faut toujours être présent en défense." Ainsi, Axel Bouteille (15 points à 5/6 à 3-points et 6 rebonds pour 18 d'évaluation en 24 minutes) a enchaîné les ficelles tout comme le poste 4 Amath M'Baye, excellent ce vendredi (24 points à 9/13 aux tirs et 5 rebonds pour 24 d'évaluation en moins de 22 minutes, +32 pour les Bleus avec lui sur le terrain). "Il a été adroit, il a défendu, il a pris des rebonds... Il a vraiment fait un super match", résume Isaïa Cordinier.

"Quand il met ses premiers tirs il peut être très, très chaud, poursuit Andrew Albicy. Il l'avait montré à la Coupe du Monde contre l'Allemagne. On sait qu'il a de grosses qualités offensives et il l'a montré encore ce soir. On espère que ce sera comme ça dimanche et ce sera parfait."

Rendez-vous dimanche à 15h au Palais des Sports de Pau.

À Pau (avec Théo Quintard),

27 novembre 2020 à 20:41
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching
Aucun conseil trouvé

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.