ÉQUIPE DE FRANCE

LES FRANÇAIS S'ARRACHENT POUR ALLER CHERCHER UNE NOUVELLE MÉDAILLE MONDIALE !

Evan Fournier équipe de France 2019 Sébastien Meunier 7
Crédit photo : Sébastien Meunier

Menée par l'Australie de 15 points dans le troisième quart-temps, l'équipe de France masculine s'est arrachée pour remonter, passer devant et l'emporter 67 à 59 pour gagner la médaille de bronze de la Coupe du Monde, comme en 2014.

Que c'était dur... Rebondir après la déception de la demi-finale, perdue contre l'Argentine (80-66) vendredi, était difficile. Dans un match rugueux, les Français ont longtemps galéré. Maladroits (25% de réussite aux tirs en première mi-temps), en manque de rythme, ils ont compté jusqu'à 15 points de retard (25-40) en milieu de troisième quart-temps. Mais un sursaut d'orgueil lancé par le capitaine Nicolas Batum a permis aux Bleus de se ressaisir, revenir, puis arracher une belle médaille de bronze. La deuxième de suite après celle de 2014.

Batum au four et au moulin

En difficulté pour tenir Joe Ingles (17 points à 7/11 aux tirs, 5 rebonds et 3 passes décisives en 34 minutes et Patty Mills (15 points à 6/12), mais surtout pour trouver le chemin du panier, les Français ont accumulé du retard, petit à petit (-5 après un quart-temps, -9 à la pause). Nando De Colo et surtout Evan Fournier, les deux scoreurs des Bleus, n'arrivaient pas cette fois à peser offensivement sur le match. Rudy Gobert lui était en vraie difficulté à l'intérieur. Alors que l'énergie était mauvaise, que l'Australie prenait le large, Nicolas Batum (installé au poste 4) a sorti sa cape de Batman pour relancer tout le camp français. Dunk dans le traffic, passages en force provoquées, aide défensive efficace, 3-points marqué, passes décisives données... Sur ses ailes, et celle d'un Vincent Poirier excellent à l'intérieur (8 points à 4/8 et 7 rebonds en 21 minutes), les Français sont revenus. Puis Nando De Colo a pris le relai. A la fin du troisième quart-temps, les joueurs de Vincent Collet n'étaient plus qu'à -4 (42-46).

Albicy en "mode Patty Mills"

Le momemtum avait changé. Les Français se sont battus sur tous les ballons et en attaque, De Colo (19 points à 5/17 aux tirs) sanctionnait les Boomers derrière la ligne à 3-points et sur la ligne des lancers francs. Pour la première fois du match (47-46 puis 50-46), les Bleus étaient devant. L'Australie réagissait avec un 6-0 pour reprendre l'avantage (50-52) mais Andrew Albicy (9 points à 3/6, 3 rebonds, 2 passes décisives et 0 balle perdue en 27 minutes) marquait à 3-points dans la foulée (53-52). Très actif en défense sur Mills, juste en attaque (0 balle perdue) et décisif à 3-points, le futur meneur de Saint-Pétersbourg (qui a participé à cette campagne internationale de A à Z, c'est à dire des matchs de qualification à la petite finale) a été l'un des joueurs décisifs de la rencontre. Son dernier tir primé (le troisième, sur quatre tentatives) acheva les Australiens (63-56 à 1 minute de la fin) qui ont une fois encore échoué à ramener une médaille internationale, après leur quatrième place des Jeux olympiques de Rio.

La maladresse (36% de réussite au final) et la frustration engendrée par la défaite en demi-finale et la mauvaise première mi-temps n'aura pas eu raison de la soif de victoire des Bleus. A l'image d'un Evan Fournier en difficulté offensivement (16 points à 5/17 aux tirs en 36 minutes) qui a intelligemment su se recycler (7 fautes provoquées, 5 rebonds et de belles séquences défensives), les Français ont fini leur campagne sur une bien belle note.

Objectif Tokyo 2020

Ils repartent de Chine avec une médaille en poche, la qualification directe pour les Jeux olympiques de 2020 et, surtout, l'esprit de revanche par rapport à la défaite rageante en demi-finale... Avec un groupe âgé en moyenne de 27 ans, le staff peut espérer revenir plus fort à Tokyo l'été prochain pour aller la première médaille olympique depuis 2000.

Cliquez-ici pour consulter les statistiques de la rencontre

15 septembre 2019 à 11:45
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.