EUROCUP

L'ASVEL ÉLIMINÉE APRÈS UNE COURTE DÉFAITE CONTRE ANDORRE

Andrew Albicy Andorre 201819 EuroCup 4
Crédit photo : Infinity Nine Media Alexia Leduc

Battue 82 à 80 par Andorre lors de la belle du quart de finale de l'EuroCup, l'ASVEL est éliminée de la compétition.

A.J. Slaughter a eu le tir de la gagne, mais celui-ci n'est pas rentré. L'ASVEL a donc perdu de 2 points (80-82) dans la belle du quart de finale de l'EuroCup contre Andorre. Après une première mi-temps ratée, les Rhodaniens sont bien revenus et cela ne s'est joué à rien en fin de match. Le Canadien Dylan Ennis a été intenable sur les dernières possessions alors que Miro Bilan (sorti pour 5 fautes) a cruellement manqué dans le money time.

Bilan sorti sur un "flopping"

Après un bon début (20-9), grâce à David Lighty, l'ASVEL s'est relâchée en défense, encaissant 40 points de la 7e minute à la mi-temps pour pointer à -12 (37-49) à la pause. Mais l'équipe de Zvezdan Mitrovic ne s'est pas écroulée. Avec une belle réaction (après un premier passage raté) de Théo Maledon (7 points à 2/5 aux tirs en 16 minutes), un Miro Bilan dominant (19 points à 8/11, 8 rebonds, 3 passes décisives, 4 balles perdues et 5 fautes provoquées pour 22 d'évaluation en 23 minutes), un David Lighty (16 points à 4/10 aux tirs, 4 passes décisives et 6 fautes provoquées pour 19 d'évaluation en 35 minutes) en lutteur acharné et un Charles Kahudi (14 points à 5/10, 6 rebonds et 2 passes décisives pour 16 d'évaluation en 36 minutes) présent au meilleur moment, l'ASVEL est passée devant en début de dernier quart-temps (68-67). La suite a été un vrai chassé-croisé. Mais, dans la pénalité, ils n'ont pas réussi à faire de stops, notamment à cause de l'agressivité et du talent de Dylan Ennis (14 points à 3/10 aux tirs, 4 rebonds, 7 passes décisives et 6 fautes provoquées pour 14 d'évaluation en 29 minutes). De l'autre côté du parquet, Miro Bilan est sorti pour 5 fautes à 2 minutes et 31 secondes de la fin sur un flopping réel. Il a grandement manqué dans le final... Malgré tout, Andrew Albicy (6 points à 1/2 aux tirs et 3/4 aux lancers francs, 4 rebonds, 3 passes décisives et 4 fautes provoquées pour 11 d'évaluation en 26 minutes) a manqué un lancer à 15 secondes de la fin et l'ASVEL, à -2, avait la balle de match. Mais A.J. Slaughter (après un marcher non sifflé) a manqué la cible, comme il a manqué son match (-2 d'évaluation en 8 minutes).

Nelson a manqué

Dommage, car si sur la série Andorre a semblé à l'instant T légèrement au-dessus, l'ASVEL a terminé devant à l'évaluation collective sur cette belle (89 à 85). On peut imaginer aussi qu'avec DeMarcus Nelson et Alpha Kaba, ils n'auraient pas encaissé 82 points sur ce match décisif. Après l'échec en Leaders Cup, cette sortie un poil trop tôt sur la scène européenne, l'ASVEL va sans doute vouloir aller chercher la Coupe de France (avec le Top 8 ce week-end) avant bien sûr de viser le titre en juin 2019.

13 mars 2019 à 22:37
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching