EUROCUP

MARTIN HERMANNSSON VEUT GAGNER L'EUROCUP FACE AU CLUB DE SES RÊVES, VALENCE

Martin Hermannsson Sam Van Rossom EuroCup 2019
Crédit photo : EuroCup

Martin Hermannsson, arrière de l'ALBA Berlin, retrouve Valence pour le titre de l'EuroCup 2019. Un club avec qui il a une histoire particulière.

Pour la deuxième fois cette saison, Martin Hermannsson (1,90 m, 24 ans) jouera à Valence. Mais pas pour l'équipe locale, non, pour l'ALBA Berlin. Pour la finale de l'EuroCup, l'arrière islandais est revenu dans une ville où il était déjà venu pour rendre visite à son oncle Jon Stefansson lorsque ce dernier y était joueur professionnel en 2006/07. A cette époque, le jeune Hermannsson (âgé de 12 ans) rêvait de revêtir le maillot valencien, comme il nous l'a raconté l'an passé alors qu'il jouait à Châlons-Reims.

"C'est fou ! A ce moment, je n'aurais pensé que je jouerais contre Valence 12 ans plus tard, pour la finale de l'EuroCup. Je me souviens lui avoir rendu visite à Valence, c'était ma première et seule fois là-bas. Il a toujours été un modèle pour moi, une icône. Le voir à ce moment-là était incroyable. J'ai toujours voulu suivre sa trace. Ce qu'il disant de Valence, la ville et le club, était super, comme mon expérience sur place. Valence est un gros club, avec beaucoup d'histoire et de grands joueurs."

Après avoir brillé en Pro B (à Charleville-Mézières) puis en Jeep ELITE (à Châlons-Reims), Martin Hermannsson est désormais un joueur solide en EuroCup (13,1 points à 48,3% de réussite aux tirs dont 43,1% à 3-points, 1,8 rebond, 4,8 passes décisives et 2,9 fautes provoquées pour 13,5 d'évaluation en 25 minutes chez une équipe finaliste donc). Une progression constante. La suite logique devrait être l'EuroLeague pour ce joueur d'à peine 24 ans. Avec l'ALBA Berlin ? Ce sera le cas si l'équipe allemande remporte la belle et donc l'EuroCup ce lundi soir. La réponse aux alentours de 22h15.

15 avril 2019 à 20:09
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching