EUROLEAGUE

ADRIEN MOERMAN DÉLIVRE L'ANADOLU EFES AU BUZZER !

Crédit photo : Anadolu Efes SK

Parfaitement décalé sur la dernière action alors que l'Anadolu Efes était à -2, Adrien Moerman a crucifié le Panathinaïkos au buzzer ! Soit un nouveau soir dans la lumière pour l'intérieur français, excellent par ailleurs.

Champion d'Europe en titre avec l'Anadolu Efes, Adrien Moerman vient de vivre un nouveau moment marquant de sa carrière continentale. Brillant contre le Panathinaïkos Athènes (15 points à 6/10, 5 rebonds, 2 passes décisives et 2 contres pour 19 d'évaluation en 28 minutes), l'ancien joueur de Roanne s'est surtout offert la joie de scorer le tir de la gagne à 1,1 seconde du buzzer. La défense grecque est venue doubler le MVP en titre, Vasilije Micic (20 points à 8/19 aux tirs), pour l'empêcher de prendre le tir de la victoire. Ce dernier a trouvé son pivot Tibor Pleiss dans le corner qui a fait l'extra-passe au poste 4 français. Alors que son club était mal embarqué (79-81 pour le Panathinaïkos Athènes à ce moment-là) face à l'avant-dernier de la saison, le vétéran n'a pas manqué la cible. Ergin Ataman pouvait souffler : l'équipe stambouliote a rééquilibré son bilan (10 victoires, 10 défaites), assurant ainsi sa place dans le top 8 devant Monaco (10 victoires, 11 défaites).

« On voulait ce mismatch sur la dernière action », raconte l'intérieur stambouliote. « Vase (Micic) a fait une bonne passe pour Tibor, ils sont montés directement sur lui et il a su me passer la balle alors que j'étrais grand ouvert. Je suis très heureux d'avoir donné la victoire à mon équipe, c'est ce que je veux et j'ai réussi aujourd'hui. Je suis fier parce qu'on n'a jamais abandonné, c'était un match très intense. Nous avons gagné parce que nous avons joué avec du coeur jusqu'à la fin, nous n'avons jamais baissé les bras. Après deux semaines sans jouer à cause du Covid, ce n'était pas facile. On essaye de revenir et c'était un super match ce soir, il faut que l'on se batte et que l'on continue sur cette voie. »

Après son coup de chaud de dimanche soir en championnat (20 points lors du premier quart-temps contre le Besiktas Istanbul), Rodrigue Beaubois a lui été plus discret avec seulement 4 unités à 2/5 et 1 passe décisive en 17 minutes. Mais l'élégant guadeloupéen n'avait pas besoin d'enfiler sa cape de super-héros ce soir. Le costume était pour Adrien Moerman.

21 janvier 2022 à 20:50
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ALEXANDRE LACOSTE
Shooteur d'élite à Marseille.
Alexandre Lacoste
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
albums photos
Aucun album trouvé
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.