EUROLEAGUE

L'ASVEL S'INCLINE À SAINT-PÉTERSBOURG

Alex Renfoe Zénith SaintPétersbourg 201920 EuroLeague
Crédit photo : EuroLeague

L'ASVEL a perdu chez un des autres petits poucets de l'EuroLeague, le Zénith Saint-Pétersbourg (75-70), ce vendredi pour la 12e journée de l'EuroLeague. C'est la quatrième défaite de suite en EuroLeague pour l'ASVEL.

Sortie frustrante des Villeurbannais sur le parquet du Zénith Saint-Pétersbourg. En déplacement chez la lanterne rouge de la compétition, le champion de France avait une belle occasion de signer une deuxième victoire à l’extérieur. Malheureusement, leur troisième quart-temps catastrophique perdu 23 à 13 (8 balles perdues et 7 rebonds offensifs concédés) a couté cher. Score final 75-70, beaucoup de regrets...

Le récit de la rencontre

Le Zénith réalise le meilleur départ mais l’ASVEL revient rapidement dans la partie à la faveur d’un 10-0. On entrevoit par séquences les bases défensives qui avaient permis aux Villeurbannais de faire tomber plusieurs grosses écuries en début de saison. Le deuxième quart est de loin le plus abouti. Livio Jean-Charles est efficace des deux côtés du terrain. Ismaël Bako apporte également une belle contribution en relai d’un Tonye Jekiri qui semble un peu émoussé après son début de saison tonitruant.

Malheureusement, comme cela est souvent le cas avec les équipes françaises à l’extérieur en coupe d’Europe, il va y avoir un trou d’air. Et pour les Villeurbannais, cela va durer tout le troisième quart-temps. Les joueurs extérieurs sont complètement à l’envers à l’image d’un Edwin Jackson qui derrière sera laissé sur le banc toute la fin du match.

Il faudra attendre le début de quatrième quart avec un Théo Malédon adroit de loin et saignant en pénétration pour retrouver des couleurs. Mais en face, l’ancien joueur du championnat de France (ex-Strasbourg et ASVEL) Tim Abromaitis lui répond avec deux tirs primés à son tour. Les Villeurbannais sont dans la pénalité au bout d’à peine 3 minutes et 30 secondes et leurs adversaires passent leur temps sur la ligne des lancers. L’ASVEL repasse en tête un court instant après un panier plus la faute de Malédon sur Alex Renfroe.

Renfroe et Gustavo Ayon terminent tranquillement le travail. Pourtant, cette équipe du Zénith était clairement la moins impressionnante de celles rencontrées cette saison en EuroLeague. Il aurait fallu pour l’ASVEL que d’autres joueurs extérieurs se montrent pour pouvoir espérer mieux. En jouant de la sorte, il parait difficile de nourrir un quelconque espoir face à Milan et Barcelone, les deux prochains adversaires des Rhodaniens.

06 décembre 2019 à 20:00
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
RÉDACTION BEBASKET
Rédaction Bebasket
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.