EUROLEAGUE

LE CSKA MOSCOU NOUVEAU ROI D'EUROPE !

Nando De Colo CSKA Moscou 201819
Crédit photo : EuroLeague

Le CSKA Moscou a remporté l'EuroLeague 2019 grâce à sa victoire en finale sur l'Anadolu Efes Istanbul.

Après deux échecs en demi-finale en 2017 et 2018, le CSKA Moscou a retrouvé le titre en EuroLeague. Les Moscovites, auteurs d'un gros come-back en demi-finale contre le Real Madrid, ont cette fois fait la course en tête en finale contre l'Anadolu Efes Istanbul. Mais les Stambouliotes ont eu le mérite de ne jamais lâcher, avec un Shane Larkin encore tranchant (29 points, nouveau record sur une finale).

Très adroits d'entrée (6/8 à 3-points lors du premier quart-temps), les joueurs de Dimitris Itoudis sont restés redoutables tout le long de la partie derrière la ligne des 6,75 m (14/22 au final). Avec un cinq souvent small-ball et capable de changer sur tous les écrans, ils ont gêné les stars adverses que sont Shane Larkin et Vasilije Misic. Mais si ce dernier n'a pas réussi à trouver la cible (10 points à 2/9 à 3-points, 1 d'évaluation en 31 minutes), Larkin a réussi nombre d'actions d'éclats pour maintenir son équipe à flot. Pourtant, celle-ci a compté jusqu'à 14 points de retard (44-30) dans le deuxième quart-temps. Mais, hargneuse, elle est revenue à -2 (44-42) à la pause après 3 lancers francs réussis par ce diable de Larkin.

Une sortie par la grande porte pour De Colo ?

Plusieurs fois ensuite, la formation stambouliote d'Ergin Ataman, est parvenue à recoller en deuxième mi-temps, notamment après un ballon volé suivi d'un dunk d'Adrien Moerman (2 points à 1/4, 3 rebonds, 4 fautes provoquées, 1 contre et 1 interception pour 6 d'évaluation en 30 minutes). Une nouvelle fois, c'est avec un 8-0 conclu par un tir primé de Larkin que s'est terminé le troisième quart-temps. Mais Nando De Colo, gêné par les fautes auparavant, s'est montré décisif à son retour sur le parquet en fin de rencontre. L'arrière français (15 points à 5/6 aux tirs, 3/3 aux lancers francs, 4 rebonds, 4 passes décisives et 2 fautes provoquées pour 20 d'évaluation en 21 minutes) aurait d'ailleurs pu terminer avec le titre de MVP du Final Four (à la place de Will Clyburn, essentiel mais plus discret sur les deux fins de match), comme en 2016, si les votes des médias pour ce trophée n'avaient pas été recueillis 5 minutes avant la fin de match. Qu'importe, "NDC" remporte là sa deuxième EuroLeague, toujours avec le CSKA. Un club qu'il pourrait donc quitter par la grande porte cet été pour revenir en Espagne, le pays de sa femme.

La finale a en tout cas tenu toutes ses promesses, avec du suspens, un jeu up-tempo, de l'adresse, des rebondissements, de l'ambiance, des fans du Fenerbahçe Istanbul chambrant le coach turc de l'Anadolu Ergin Ataman... Parfait pour conclure cette belle saison 2018/19 d'EuroLeague. Une EuroLeague qui ferme boutique pour 4 mois avant de ré-ouvrir avec un club français en son sein, l'ASVEL.

19 mai 2019 à 22:39
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching