FÉMININES

JOUR DE DEMI-FINALE EUROPÉENNE POUR LATTES-MONTPELLIER, CHEZ SON VOISIN GÉRONAIS

Crédit photo : FIBA

Lattes-Montpellier joue le match de la demi-finale de l'EuroCup féminin ce jeudi, chez son voisin catalan, le club de Gérone.

Pas le temps de se reposer pour les Gazelles ! 8 jours après avoir sorti Charleville-Mézières en quart de finale de l'EuroCup, les voici à quelques heures de débuter la première demi-finale européenne (en EuroCup) de leur histoire. Heureusement, elles n'ont pas eu à traverser l'Europe. Moins de 3 heures de bus séparent Lattes de Gérone. Passé la Jonquera et Figueras, la ville du célèbre peintre Salvador Dalí, Gérone est la première ville importante (100 000 habitants) catalane après la frontière franco-espagnole, du côté catalan.

Dans une région où le basketball est très présent, la ville était entre autre connue pour son équipe de basketball masculin jusqu'à la fin des années 2000. Avec  Marc Gasol entre 2006 et 2008, elle a gagné l'EuroCup en 2007 avant d'arriver en finale l'année suivante. Puis de déposer le bilan.

Marc Gasol à son époque géronaise, avant son départ en NBA en 2008 (photo : DR)

Gérone, une sorte de BLMA espagnol

Désormais, le basketball de haut-niveau est de retour sur place grâce au club féminin. En 2005, les clubs de Santa Eugènia and CB Vedruna ont fusionné pour atteindre la première division dès 2009, au moment où le club masculin disparaissait. Un schéma qui rappelle celui de... Montpellier, en 2002. Lorsque le BLMA s'est mis à gravir les échelons nationaux féminins, le président de l'agglomération montpelliéraine Georges Frêche a fait le choix de privilégier le basketball féminin au basketball masculin, entraînant la liquidation judiciaire du club de Pro A de la ville.

L'Uni Gérone CB a ainsi pris une place de plus en plus importante au sein de l'agglomération locale et surtout du championnat espagnol, devenant au fur et à mesure des années le principal concurrent de Salamanque en Liga española de baloncesto femenino (LFB), après la disparition de Ros Casares Valence (comme Valenciennes quelques années plus tôt en France).

En 2012, les Géronaises ont atteint les playoffs pour la première fois. En 2015, elles ont été championnes en battant Salamanque, jouant l'EuroLeague par la suite. Depuis, elles se disputent le titre avec Salamanque contre qui elles ont perdu en finale ces trois dernières années. Encore cette saison, dans un championnat féminin espagnol qui commence à peine à sortir de la crise économique, Salamanque est leader de Liga española de baloncesto femenino (LFB) avec 22 victoires et 1 défaite devant Gérone (21 victoires et 2 défaites). Les deux équipes se sont d'ailleurs affrontées lundi pour une large victoire de Salamanque (80-53).

Laia Palau toujours là

Ayant récupéré l'emblématique meneuse espagnole Laia Palau en provenance de Bourges l'été dernier, Gérone vit sa première saison réussie sur la scène européenne. La Barcelonnaise apporte son expérience et sa culture de la victoire à un groupe compétitif. Mais pas seulement, avec 6,8 points, 6,3 passes décisives et 2,9 rebonds pour 13,2 d'évaluation en 28 minutes (en EuroCup), elle est encore très productif à 39 ans. Autrement, l'intérieure brésilienne Nadia Colhado (14,2 points et 9 rebonds pour 18,8 d'évaluation en EuroCup) devrait donner du fil à retordre à Héléna Ciak dans la peinture. Sinon, l'ancienne joueuse de Dunkerque (près de 22 points de moyenne en LF2 en 2014/15) l'ailière-forte Keisha Hampton (14,9 points et 5,4 rebonds) sera également à contrôler pour Diandra Tchatchouang. N'oublions pas la dernière arrivée, Gabby Williams, 4e choix de la Draft WNBA 2018, qui a joué le quart face à Lyon (33 points cumulés sur les deux matchs).

Cependant, notons qu'outre leur large défaite face à Salamanque lundi, les joueuses d'Eric Suris sont passées de justesse en quart de finale. Défaites 79-73 chez les Hongroises de Szekszárd au match aller des 8e de finale, elles l'ont emporté 80-73 sur le match retour. Face à une équipe du Lyon ASVEL Féminin diminué, elles n'ont pas fait de détails à Mado Bonnet (+23) avant de gérer le retour (+7).

De son côté, le BLMA est au complet, si l'on excepte Marielle Amant (arrêtée depuis octobre, éventuellement de retour en avril). L'équipe a trouvé la bonne carburation et affiche de la confiance, à l'image de Samantha Whitcomb. Elle possède également de l'expérience, une riche culture de la gagne et la montée en puissance d'Ana Dabovic et Endy Miyem pourraient peser.

Le match aller aura donc lieu à Gérone ce jeudi à 20 heures au Pavello Fontajau. Le match retour aura lieu jeudi prochain au Palais des Sports de Lattes.

21 mars 2019 à 13:01
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching