FRANCE

LES MEILLEURES ANECDOTES DES 10 ANS DE CATCH & SHOOT / BEBASKET : LA BOMBE GIANNAKIS (3/10)

Crédit photo : Sébastien Léger

Une décennie s'est écoulée depuis le lancement de Catch & Shoot et nous revenons sur les petites histoires marquantes du site, devenu BeBasket en août 2014. Aujourd'hui, place au troisième épisode de la série avec la plus grosse exclusivité jamais publiée : le rapprochement entre Panagiotis Giannakis et le Limoges CSP en 2012.

En 2012, Catch & Shoot est encore un site à l'image controversée. C'est logique : nous sommes encore tous étudiants et commettons quelques grossières erreurs d'inexpérience. C'est notamment vrai à Limoges, traditionnellement la troisième ville de France (derrière Paris et Lyon) où le site est le plus lu, cherchez la cohérence démographique... La polémique concernant une faute de Joseph Gomis à Bordeaux (avec un article intitulé de manière malheureuse "l'attentat de Joseph Gomis sur Gauthier Darrigand") est notamment passée par là. À cette époque, le CSP domine la Pro B mais Frédéric Sarre surprend son monde en annonçant mi-mars qu'il quitte le club de sa ville natale pour un autre projet. Nous sommes déjà le média qui annonce en premier qu'il opte pour Bourg-en-Bresse, motivé par la perspective d'une reconversion en tant que GM.

Mais l'exclusivité qui changera la crédibilité de Catch & Shoot n'est pas celle-ci. Début juin, alors que Limoges est assuré de remonter en Pro A mais encore engagé en playoffs, les rumeurs foisonnent autour de l'identité du nouvel entraîneur. On parle d'un duel entre Jean-Manuel Sousa, Jean-Denys Choulet et Jean-Marc Dupraz. Jusqu'à ce qu'on nous livre une information incroyable : le remplaçant de Fred Sarre serait le légendaire Panagiotis Giannakis, champion d'Europe 2005 avec la Grèce, l'homme qui a donné une leçon de basket au Team USA lors du Mondial 2006. Nous savons alors que l'affaire est presque bouclée mais décidons de minimiser volontairement l'information en cas de rebondissement de dernière minute : l'accord devient de simples discussions entre les deux parties. Le 12 juin 2012, nous publions : "Limoges en contact avec Panagiotis Giannakis ?"

 

L'article fait l'effet d'une bombe mais les réactions sont sceptiques. Il n'y a qu'à lire les quelques commentaires de l'époque sur le site. En début de soirée, après s'être contenté de dire devant ses joueurs "qu'aucun coach n'avait signé pour le moment", Frédéric Forte dément catégoriquement sur France Bleu Limousin et tourne même notre révélation en dérision en ajoutant que Giannakis sera assisté par Gregg Popovich et que Tony Parker a donné son accord pour tenir la mène. Autant dire que, même si nous sommes certains de la fiabilité de l'informateur, nous ne faisons pas les malins à ce moment-là.


Pourtant, dès le lendemain, L'Équipe et Le Populaire du Centre se font l'écho de la rumeur, qui prend de plus en plus d'ampleur au fil des jours. La confirmation arrive le 20 juin lors de la célébration du titre de champion de France Pro B décroché quatre jours plus tôt en finale à Bercy contre Boulazac (87-78) : devant quelques centaines de spectateurs réunis dans le centre-ville de Limoges, perché sur une estrade, le président Forte lit un courrier signé de la main du nouvel entraîneur limougeaud : Panagiotis Giannakis. "Le Dragon" à la tête d'un promu, le rêve tournera vite au cauchemar pour le CSP qui s'enlisera ensuite dans une longue bataille judiciaire avec le technicien grec après une seule saison de collaboration, bouclée à la treizième place du championnat avec certes un trophée en poche (Match des Champions 2012). Alors qu'il réclamait 1,5 million d'euros au Cercle Saint-Pierre en contestation de son licenciement pour "faute grave", il a finalement été condamné à verser 50 000 euros à titre de dommages et intérêts pour s'être engagé en tant que sélectionneur de l'équipe de Chine au cours de son contrat avec le CSP.

Quelle qu'ait été l'issue de l'histoire entre Giannakis et Limoges, cette exclusivité a changé le cours de notre histoire en référençant C&S comme un site fiable. Même s'il reste encore beaucoup d'erreurs récentes (voir ci-dessous) pour être véritablement irréprochable, nous en convenons. Toujours est-il que Catch & Shoot a en quelque sorte signé son acte de naissance sur la scène des insiders ce 12 juin 2012. Près de 50 signatures seront annoncées en avant-première au cours de l'été qui suivra, dont la quasi-totalité de l'effectif du CSP, composé des obscurs Angelos Tsamis, Edin Bavcic et autres Ty Walker.

Les meilleures anecdotes des 10 ans de Catch & Shoot / BeBasket :

À lire demain : Une équipe Catch & Shoot au Quai 54

------------------------------------------------

Evoquer les "informations exclusives", dont nous nous faisons écho d'une réussite ci-dessus, ne nous empêche pas d'évoquer quelques ratés. Ils font aussi partie de notre histoire. Certains, sont maladroits, comme la fois où le décalage horaire entre la Californie, où je me trouvais pour un tournoi de basket, et la France n'a pu empêcher la publication d'une information sur la potentielle signature de Killian Hayes à Monaco. Une fois où plusieurs d'entre nous ont compris qu'Alexandre Biggerstaff, présentateur et commentateur sportif sur RMC Sport, annonçait la signature à venir de Benoit Mbala à Chalon-sur-Saône. La même année, on peut évoquer le fait que nous avions indiqué que Martin Hermannssonn était plus enclin à rejoindre l'ASVEL que l'ALBA Berlin. Des bourdes, il y en a eu, oui. Dans la mesure du possible, tout en restant réactif, nous faisons de notre mieux pour vérifier une information. Parfois, même une confirmation n'est pas signe de véracité, comme l'a prouvé le départ de Gabe York de la SIG Strasbourg... qui n'a finalement pas eu lieu. C'est toujours regretté et regrettable et nous faisons en sorte que cela n'arrive pas, ou le moins possible. Quoi qu'il en soit : nous présentons nos excuses aux principaux intéressés ! (Par Gabriel Pantel-Jouve)

26 mars 2020 à 12:00
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ALEXANDRE LACOSTE
Shooteur d'élite à Marseille.
Alexandre Lacoste
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching
Aucun conseil trouvé

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.