JEEP ÉLITE

ASVEL - MONACO, LA FINALE TANT ATTENDUE DÉMARRE CE SAMEDI

Crédit photo : Infinity Nine Media Alexia Leduc

L'ASVEL et l'AS Monaco vont commencer à en découdre à partir de ce samedi, lors de l'épisode 1.

C'est le combat des chefs. Ce samedi à partir de 18h30 sur le parquet de l'Astroballe, les deux meilleures équipes du championnat de France s'affronteront pour l'épisode 1 des finales de playoffs de Jeep ELITE. "Cela fait 10 mois que l'on est ensemble, c'est le but de notre saison", a rappelé l'ailier de l'ASVEL Charles Kahudi.

Si son équipe a fait la course en tête toute la saison sur la scène nationale, l'AS Monaco est revenue quasiment à sa hauteur fin avril après une énorme série de victoires. Il s'en est fallu de peu (un petit point) pour que la Roca Team ne parvienne pas à avoir le même bilan que leurs hôtes du soir. Une victoire villeurbannaise qui a permis à l'ASVEL de refaire le break et d'avoir l'avantage du terrain dans ces finales.

Plus puissantes, athlétiques, expérimentées, dotées d'un banc plus fourni que la concurrence, l'ASVEL et l'AS Monaco ont fini la saison en trombe et n'ont pas perdu le moindre match dans ces playoffs 2019. Ces deux équipes coachées par des techniciens venus de l'ex-Yougoslavie sont capables de broyer leurs adversaires sous leur impact physique.

Une diaspora lyonnaise à Monaco

Elles se connaissent par coeur puisque Zvezdan Mitrovic n'était autre que le coach monégasque ces trois dernières années. Au pied du Rocher, il a encadré des figures du basket lyonnais (parce qu'ils en viennent ou ont longtemps joué à l'ASVEL) : Amara Sy, Paul Lacombe, Georgi Joseph, Yakuba Ouattara. Avec d'autres de ses anciens joueurs (Kikanovic, Bost, Robinson), ils sont toujours à l'ASM. Il y a même Eric Buckner, découvert en France en fin d'année 2018 avec l'ASVEL, avant de passer à Monaco. A l'ASVEL, Mitrovic a retrouvé un ancien Monégasque avec DeMarcus Nelson. La route entre la métropole lyonnaise et la Principauté monégasque est toujours régulièrement empruntée et cet été il est possible que certains s'y croisent (David Lighty ? Yakuba Ouattara ?).

Si l'ASVEL mène 3-0 dans les confrontations directes cette saison, tous les matchs ont été accrochés. En tout début de saison, les Rhodaniens s'en sont tirés sur un 3-points d'A.J. Slaughter à Monaco. Mais les deux équipes - et surtout celle de Monaco, qui a remplacé le coach Sasa Filipovski par Sasa Obradovic - ont beaucoup évolué depuis. Et lorsqu'elles se sont croisées en quart de finale de Coupe de France à Trélazé, Zvezdan Mitrovic a sorti une défense de zone que les Monégasques n'avaient pas encore travaillé sous l'ère Obradovic. Enfin, le 25 avril à l'Astroballe, l'ASVEL s'est imposée 92-91 en finissant à -9 à l'évaluation collective et en ayant eu les faveurs de l'arbitrage selon le camp monégasque. Bref, c'est dire si ces équipes sont proches...

Avec deux équipes au complet (si Gerald Robinson, joueur clé, est sur pied), cette finale promet en tout cas. La lutte pour le rebond sera acharnée et sera l'une des clés de cette série. La fraîcheur tout au long de la série, le rapport aux arbitres en seront d'autres. Premiers éléments d'informations à partir de ce samedi.

Lire aussi : le programme des finales de Jeep ELITE

Lire aussi : Les arbitres de la finale de Jeep ELITE connus

15 juin 2019 à 10:30
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.