JEEP ÉLITE

DANILO ANDJUSIC : "J'AVAIS DES PRÉJUGÉS SUR LA JEEP ÉLITE MAIS C'EST EN FAIT LE CHAMPIONNAT LE PLUS INTÉRESSANT D'EUROPE"

Danilo Andjusic Sébastien Grasset
Crédit photo : Sébastien Grasset

L'arrière bressan se dit agréablement surpris par le niveau du championnat français.

Arrivé à Bourg-en-Bresse en début de saison pour pallier l'absence de Garrett Sim, Danilo Andjusic (1,95 m, 28 ans) a finalement prolongé jusqu'à la fin de saison. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que l'ancien pensionnaire d'EuroLeague (25 apparitions avec le Partizan Belgrade et l'Unics Kazan) donne entière satisfaction à son coach, Savo Vucevic (16 points à 45,9% de réussite aux tirs, 3,3 rebonds et 3,6 passes décisives pour 15,5 d'évaluation en 29 minutes), même s'il n'est pas le dernier à se faire réprimander par le technicien monténégrin lors des temps-mort...

Sixième meilleur marqueur du championnat et neuvième à l'évaluation, l'arrière shooteur a le vent en poupe et est loin d'être innocent à l'actuelle 5e place - après 25 journées de la Jeu. Á tel point que le Serbe estime jouer le meilleur basket de sa carrière comme il l'a confié à Sportklub.

"Il y a trois saisons, j'avais de meilleures statistiques à Perm (Russie) mais maintenant je suis plus mature, je perds moins de balles. Je me sens mieux sur le terrain... Je me suis imposé en tant que leader et cela donne plus d'importance à tout. C'est vraiment cette saison que je joue mon meilleur basket."

À 28 ans, supporter inconditionnel du Partizan Belgrade qui a finalement dû se résoudre à s'exiler ailleurs  (Italie, Espagne, Pologne, Russie, Bosnie-Herzégovine) malgré deux passages au Pionir, le champion d'Europe juniors 2009 ne s'attendait pas à poser ses valises en France mais s'est laissé convaincre par un coup de téléphone de Savo Vucevic après la blessure de Garrett Sim en septembre dernier. Finalement, une fois le scepticisme passé, il place la Jeep ÉLITE en haut de l'affiche.

"Le championnat français n'est pas vraiment surveillé chez nous, on ne suit pas ce qui s'y passe et je ne pensais même pas pouvoir jouer là-bas. [...] Pour ne pas vous mentir, j'avais des préjugés sur la Jeep ÉLITE mais une fois arrivé en France, j'ai été agréablement surpris. Je pense que c'est le championnat le plus intéressant d'Europe ! En effet, tout le monde peut battre tout le monde et vous ne pouvez pas remporter facilement un match. Ça joue différemment (des championnats qu'il a connus jusqu'ici, ndlr), ça va plus vite, c'est plus athlétique, mais je m'y suis habitué. C'est juste que tout va bien ici, je me sens bien et venir en France est une bonne chose." 

À tel point qu'il révèle qu'il a reçu un appel du nouveau sélectionneur serbe, Igor Kokoskov, dès sa prise de fonction en novembre. Le champion d'Europe 2017 lui a fait savoir que ses performances n'étaient pas passées inaperçues et qu'il était dans le coup pour participer aux éliminatoires de l'EuroBasket 2021. Il n'a finalement pas été appelé pour les premières fenêtres mais cette prise de contact était déjà une première victoire pour Andjusic et la preuve que le choix de la JL Bourg était le bon, lui qui n'a plus revêtu le maillot de la sélection serbe depuis l'EuroBasket 2013.

23 mars 2020 à 11:14
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
THÉO QUINTARD
Plus qu'un simple ballon orange, le basket est inscrit dans mon ADN.
Théo Quintard
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.