JEEP ÉLITE

ERMAN KUNTER RÊVE DE REVOIR CHOLET EN COUPE D'EUROPE DÈS LA SAISON PROCHAINE

Erman Kunter
Crédit photo : Simon Godet

Cholet a la possibilité de jouer ses premiers playoffs depuis 2012. Et donc se qualifier en Coupe d'Europe.

S'il n'a pas apprécié la production de son équipe lors du dernier match avant la trêve, Erman Kunter est conscient que son équipe a la possibilité d'accrocher les playoffs. A mi-saison, les temps de passage sont bons avec une cinquième place et un bilan de 11 victoires en 17 matchs. Si rien n'est fait, un tel classement permettrait au club de regoûter à une Coupe d'Europe la saison prochaine. Ce qui serait une très bonne chose pour le club selon Le Malin du Bosphore, interrogé par Le Courrier de l'Ouest.

"Cette année, le championnat est tellement dense et serré, que les prévisions sont compliquées. Disons que nous avons 50% de chances de jouer les playoffs. C'est un vrai objectif. Primordial. Car qui dit participation aux play-offs dit aussi Coupe d'Europe la saison prochaine. C'est garanti presque à 100%. Pour info, cette saison, sept formations ont disputé l'Europe). Si nous parvenons à rester dans le Top 6, pourquoi ne pas disputer la Ligue des Champions ? Le public, qui n'a pas plus vu de matchs de playoffs depuis 2012 et de Coupe d'Europe depuis 2013, n'attend que ça. Pour les joueurs aussi, c'est un vrai plus, notamment pour les jeunes en formation comme (Yoann) Makoundou, (Florian) Leopold, (Quentin) Ruel, (Hugo) Robineau, (Karlton) Dimanche... Pour le reste du recrutement, ça facilite également un peu les choses. Donc oui, on veut jouer les playoffs."

Cela commence par une victoire contre Gravelines-Dunkerque ce samedi soir à la Meilleraie.

"Après une trêve, le premier match est toujours très compliqué. C'est vrai pour tout le monde, pas que pour Cholet. Certains joueurs ont besoin d'un peu de temps pour faire grimper leur cardio. Après, le gros risque, c'est que les gars pensent que ce sera facile parce que nous avons gagné à Gravelines. C'est une équipe qui a beaucoup de potentiel, notamment offensivement, avec des joueurs très forts : (Eric) McCree, (Trey) Lewis, (Michael) Thompson et de bons Français... Le BCM est loin de ses objectifs initiaux, mais ils ont resserré la vis afin de corriger leurs erreurs."

Entre-deux à 20 heures.

11 janvier 2020 à 14:32
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.