JEEP ÉLITE

JEAN-DENYS CHOULET : "IL FAUT ÊTRE PARFAIT COLLECTIVEMENT POUR S'EN SORTIR. ON NE L'EST PAS"

JeanDenys Choulet Chorale de Roanne 201920
Crédit photo : Olivier Fusy

La Chorale de Roanne a perdu à Boulazac de 19 points mardi soir. Son entraîneur Jean-Denys Choulet revient sur cet échec.

Mardi soir, Roanne s'est incliné 96 à 77 à Boulazac et a ainsi retrouvé la zone de relégation. La Chorale a a fini à -19 après l'avoir emporté de 15 à l'aller. Le BBD a ainsi repris le point-average sur l'équipe de Jean-Denys Choulet et donc la première place de non relégable. Rien de surprenant pour ce dernier, qui est revenu sur cette nouvelle défaite (la quatrième en six matchs depuis son arrivée) au micro d'ActivRadio.

"Vu ce qu'on fait à l'extérieur depuis quelques matchs, ce n'est pas vraiment une désillusion. Evidemment, on espérait faire quelque chose ici. Quand on voit ce qui se passe sur le match, on peut vraiment se poser des questions. On a eu une longue discussion, on a essayé de tous s'exprimer, le constat reste le même : on ne peut pas, avec notre effectif et notre façon de jouer, prétendre à autre chose que prendre des roustes à l'extérieur. On ne défend pas assez aux entraînements. Je l'ai déjà pointé du doigt, ça fait trois semaines que je le dis et que je demande à toutes les forces vives du staff de pousser les joueurs à défendre un peu plus. Ce (mardi) soir, je n'ai pas vu (Ian) Miller avoir un tir ouvert, je n'ai pas vu (Marcquise) Reed avoir un tir facile. A l'entraînement, ils ont des tirs faciles. Contre certaines équipes aussi. Ce soir, c'est une guerre de tranchées, parce qu'ils avaient perdu de 15 à l'aller et qu'ils étaient extrêmement concentrés là-dessus. Quand on voit la défense qu'ils ont pratiqué sur les extérieurs sur les cinq premières minutes, on voit de suite que ça allait être compliqué.

Après ce n'est pas une excuse, je le savais en venant à Roanne que ça allait être compliqué. C'est effectivement le cas. Je pense que l'équipe de Boulazac en ce moment, avec l'apport de (Frank) Hassell, est malheureusement sur le papier supérieure à nous. Après, je pense qu'il y a moyen de faire autrement."

Roanne s'est donc essayé à plusieurs variations de défense.

"Quand on est obligé de se réfugier en zone car on ne tient pas un duel, ça devient compliqué face à des artilleurs. La zone on l'a travaillé trois/quatre jours, ce n'est pas suffisant, il faut l'a travailler trois mois pour la maîtriser. Les joueurs n'aiment pas que je dise qu'on est le petit du championnat et qu'il faut impérativement jouer différemment pour arriver à s'en sortir. Eux pensent que les autres équipes ne sont pas meilleures que nous. Très bien. Eh bien qu'on le prouve alors ! Il n'y a aucune dissuasion... On fait zone, les gars vont shooter sur la tête de nos intérieurs, on ne prend pas de rebonds... C'est très, très compliqué ! Il faut être parfait collectivement pour arriver à s'en sortir. Et on ne l'est pas. Après les vieux démons ressurgissent, à savoir que certains mettent le costume de super-héros et pensent qu'ils vont y arriver tout seul. C'est le pire de ce qu'il peut arriver, le pire ! On a un petit meneur de jeu (Divine Myles) qui est là parce qu'il a un passeport - sinon il ne serait pas notre meneur américain - mais il est perdu dans l'organisation par moments. Il faut qu'il mette plus en place (le jeu roannais). Quand Marcquise et Ian passent au travers, qu'est ce qu'on a comme solutions ? On ne pourra s'en sortir qu'avec un collectif offensif et défensif en place ! Avec cet état d'esprit défensif et ce manque de lucidité collective, on n'y arrivera pas. Mais quand on a dit qu'on n'a pas fait un mauvais match contre Dijon, le troisième match du championnat, j'estime que ce match on aurait du le prendre ! Dijon n'était pas si fort ce jour-là. On va prendre des matchs à domicile mais à l'extérieur je ne sais pas ce qu'on va faire..."

Roanne va bénéficier de la trêve pour tenter de progresser avec de longues semaines d'entraînement. "Je vais continuer de travailler, jamais je ne baisserai les bras", prévient Jean-Denys Choulet.

13 février 2020 à 13:30
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.