JEEP ÉLITE

LES METROPOLITANS 92 CROQUENT GRAVELINES, CHIKOKO SE RÉGALE

Crédit photo : Lilian Bordron

Après un succès à Monaco mercredi, Boulogne-Levallois a décroché sa deuxième victoire de la semaine en étrillant Gravelines, 89-57. Les Metros confirment qu'ils compteront parmi les gros bras du Championnat cette saison.

Les premiers instants avaient donné le ton de la soirée et ouvert l’appétit des supporters locaux. Après avoir remporté l'entre-deux, les Metros avaient déroulé un long système, jusqu'à trouver Vitalis Chikako qui finissait dans le cercle. Une entrée alléchante à l'image de la recette du succès : un collectif qui tourne à plein régime (24 passes décisives) et un Chikoko (notre photo) ultra-dominant, de quoi donner la leçon à Gravelines-Dunkerque ce samedi à Levallois, 89-57 score final.

Après avoir battu Monaco sur le Rocher en ouverture de la saison mercredi, les joueurs de Jurij Zdovc ont confirmé ce que leur riche recrutement de l'été laissait entrevoir : ils batailleront dans les hauteurs du Championnat cette saison. Surtout lorsque le pivot zimbabwéen évolue à ce niveau. Ce samedi, Chikoko a terminé avec 27 points à 11/14, 8 rebonds et 3 passes décisives pour 35 d'évaluation. Gravelines n'avait pas les armes pour le tenir physiquement dans la raquette et l'ancien Palois s'est goinfré toute la soirée, que ce soit à la conclusion sur pick'n roll ou en jouant le un contre un poste bas.

Les shooteurs sanctionnent

"C'est notre défense qui donne le ton de la soirée", confiait Chikoko après la rencontre. "Et de jouer avec de tels shooteurs autour de moi ça me facilite le travail. C'est dur pour eux (les défenseurs) parce que s'il viennent aider la balle ressort et on peut les sanctionner." Autour de son pivot, Boulogne-Levallois a fait admirer la profondeur de son effectif et la précision de ses snipers (12/23 à 3 points).

À l'inverse, Gravelines est apparu dépassé d'entrée, et si Lucas Bourhis ou Romuald Morency ont tenté de sonner la révolte en sortie de banc, la performance de certains titulaires est inquiétante. Chris Horton a plus ou moins tenu son rang (17 points), mais Corey Davis (1 d'éval) ou Cameron Wells (-4) sont passés à côté du sujet. "On n'a pas montré notre vrai visage", pestait Romuald Morency. "On se fait défoncer dans l’agressivité d'entrée", lâchait même le coach des Maritimes Serge Crèvecoeur. À ce sombre bilan s'ajoute la petite blessure de Pape Sy, touché au genou droit - un simple coup rassure Crèvecoeur - et qui a fini la rencontre sur le banc avec une poche de glace.

Cliquez ici pour accéder aux statistiques.

les-metropolitans-92-croquent-gravelines--chikoko-se-regale1601151645.jpegBrandon Brown prend de vitesse Cameron Wells (photo : Lilian Bordron)

26 septembre 2020 à 22:04
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GAËTAN DELAFOLIE
Passe les vacances à camper dans les raquettes.
Gaëtan Delafolie
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching
Aucun conseil trouvé

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.