JEEP ÉLITE

LES TROIS STATS DE LA 7E JOURNÉE : LA PERFORMANCE D'ALPHA KABA DÉCRYPTÉE

Alpha Kaba
Crédit photo : Linda Chasseriau

Le Mans et son rythme lent, Orléans et les lancers-francs ont étonné sur cette journée.

Les statistiques avancées de Thogiball font leur retour pour cette nouvelle saison, dans un format différent. Fini les classements d'efficacités, place désormais à trois statistiques pour résumer la précédente journée de championnat.

+9,9

Alpha Kaba n’aura pas volé sa place dans le cinq de la 7e journée, au prix d’une performance XXL (20 points et 19 rebonds pour 29 d’évaluation en 22 minutes).

Les chiffres « bruts » sont déjà impressionnants. Les statistiques avancées le sont toutes autant. Sans aller vers un étalage de chiffres sans queue ni tête, l’intérieur du BBD s’est montré efficace dans tous les secteurs, affichant un différentiel de 9,9 points pour 100 possessions attribuées à Kaba. Personne n’a fait mieux sur cette 7e journée, et même depuis le début de la saison sur un seul match !

En ayant produit 19,7 points avec 43,9% (1er) d'USG% (Usage Percentage) pour 115.2 ORtg (offensif rating), Kaba a associé volume et efficacité offensive. En défense, Kaba il a été encore plus efficace avec 57.5 DRtg (defensive rating). C’est-à-dire que pour 100 possessions défensives attribuées à Kaba, Boulazac n’a concédé que 57,5 points. Au rebond, il a tout aspiré sur son passage, ou presque : 39,8% OREB% (c’est-à-dire que sur 10 tirs manqués par le BBD, près de 4 ont été rebondés par Kaba), 47,4% DREB%... Il confirme son statut de meilleur rebondeur de Jeep ELITE.

61

73 points marqués par le Mans lors de la victoire face à Monaco, ça ne semble pas indiquer d’une grande efficacité offensive mancelle. Et pourtant…

Car ce match s’est joué sur le rythme le plus faible depuis le début de la saison, avec 61 possessions pour le MSB. Prévisible, car Monaco s’est distinguée depuis le début de saison par un rythme de jeu faible (69,9 possessions par match, 18e).

73 points marqués sur 61 possessions, ça nous donne un MSB à 120 ORtg, soit la 5e meilleure attaque de cette journée. A l’inverse, Le Portel a marqué 74 points, un de plus que le MSB, mais il a fallu 74 possessions à l’ESSM pour atteindre cette marque.

48,6 %

Le pourcentage de lancers-francs de l’OLB a fait beaucoup parler en cette 7e journée, pointé du doigt comme étant la cause de la défaite orléanaise et donc la victoire choletaise décidée de 3 points (80-83).

Les 48,6% de réussite orléanais dans l’exercice restent tout de même mieux que Monaco et ses 47,6% (10/21), lors du déplacement à Boulazac. Pour autant, il serait trop simple d’expliquer uniquement la défaite de l’OLB sur 4 lancers-francs. Car en étant plus adroit, plus précautionneux avec la balle, plus agressifs pour aller aux lancers, Orléans s’est incliné car dominé au rebond. Cholet a capté 46,3% des rebonds offensifs disponibles. Pour 2 tirs loupés par CB, l'équipe d'Erman Kunter a récupéré près d’un rebond. Une proportion très élevée, avec une conséquence toute simple : Cholet a eu 74 possessions, pour disposer de 93 opportunités de marquer. Orléans n’a pu compter que 79 opportunités de marquer, en comptant 75 possessions. Un delta de 14 est par contre plus insurmontable que 48,6% de réussite aux lancers pour l’emporter.

par @@T0gi
06 novembre 2019 à 14:54
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
THOMAS GUERN
Thomas Guern
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.