JEEP ÉLITE

LIMOGES ET BOULAZAC ENCHAÎNENT, L'ASVEL ET CHALON ASSURENT

AJ Slaughter ASVEL 201819 Sébastien Grasset
Crédit photo : Sébastien Grasset

Retour sur la soirée de Jeep ELITE du samedi 13 avril 2019.

Leader de Jeep ELITE, l'ASVEL l'est et le reste. L'équipe de Zvezdan Mitrovic, sans briller, est allée chercher une nouvelle victoire, cette fois dans le Grand Est. Avec un A.J. Slaughter des grands soirs (25 points à 10/15 aux tirs), ils ont accéléré après la mi-temps (29 points dans le troisième quart-temps) pour prendre le dessus. Une avance qu'ils ont maintenu et conforté après la pause. Sur l'ensemble du match, ils sont parvenus à tenir le CCRB à 73 points, avec peu d'espace pour Devin Ebanks (6 points à 1/9). Les Rhodaniens ont gagné là leur 21e match (en 27 journées) et conservent 3 victoires d'avance sur leurs poursuivants.

Derrière, la course est intense pour la qualification en playoffs. Boulazac, après sa belle victoire à Nanterre, a imposé sa grosse défense (34,9% de réussite aux tirs, 17 balles perdues pour 14 passes décisives) face à un concurrent direct, le BCM Gravelines-Dunkerque (72-65) malgré des difficultés au rebond (41 prises à 53), un secteur où le BBD est leader en Jeep ELITE. L'équipe de Thomas Andrieux compte désormais 15 victoires en 27 rencontres, alors que celle de Julien Mahé a désormais un bilan négatif (13 victoires et 14 défaites).

Le BBD a le même bilan que Limoges qui a signé sa troisième victoire de suite en gagnant à Cholet (76-84). Le CSP a fait l'écart dans le deuxième et troisième quart-temps avant que le CB ne réagisse et revienne en fin de rencontre. Mais Sekou Doumbouya (9 points à 3/9 aux tirs, 3 rebonds et 2 passes décisives pour 10 d'évaluation en 22 minutes), servi par Jerry Boutsiele (16 points à 7/12, 8 rebonds, 4 passes décisives et 3 fautes provoquées pour 21 d'évaluation en 26 minutes), a marqué le 3-points décisif à l'entame de la dernière minute. Cholet, qui a encore eu du mal en défense (84 points encaissés à 49,2%), a chaud (8 victoires et 19 défaites).

Enfin, l'Elan Chalon s'est largement imposé 92 à 70. Et pourtant, les Sharks ont pris le meilleur départ (4-14). Ils ont résisté au retour des locaux et étaient même encore devant à la mi-temps (39-41) après un 3-points au buzzer de Tim Blue. Mais ils ont finalement lâché dans l'ultime période, quand les 3-points de Bastien Pinault (17 points à 4/8 derrière l'arc en 27 minutes) et le travail de sape de Mickaël Gelabale (17 points à 7/9, 3 rebonds et 2 passes décisives pour 21 d'évaluation en 32 minutes) ont fini par les faire céder.

14 avril 2019 à 01:14
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.