JEEP ÉLITE

MONACO TOUJOURS LEADER, DIJON CORRIGE ENCORE CHOLET ET BOULAZAC STOPPE SA SÉRIE NOIRE

Dee Bost AS Monaco 201920
Crédit photo : Sébastien Grasset

Retour sur la soirée de Jeep ELITE du samedi 18 janvier 2020.

Nanterre s'est refait une santé en dominant Strasbourg au Palais des Sports Maurice Thorez. Les Nanterriens ont pris les devants dans le deuxième quart-temps, portés par leur traction arrière Chery-Moore (49-43 à la pause). Les 3-points d'Isaïa Cordinier et Spencer Butterfield ainsi que les deux dunks dans le trafic de Taylor Smith ont donné le plein de confiance aux joueurs de Pascal Donnadieu à l'entame du dernier quart-temps (67-59). Dallas Moore et Isaïa Cordinier ont à nouveau fait feu de loin avant que le Français ne convertisse une nouvelle contre-attaque par un dunk surpuissant devant Quentin Serron pour assurer le coup. Vainqueurs 85-70, les Nanterriens conservent la 8e place. SIG (8 victoires et 11 défaites) continue des descendre au classement.

Un temps sur le départ puis finalement bien en tenue pour le déplacement du CSP, Semaj Christon a sorti le grand jeu dans le dernier quart-temps pour permettre à Limoges de s'imposer à Orléans. Alors que l'OLB avait le contrôle du match, menant 68-59 après un 3-points de Malela Mutuale, l'Américain a scoré 13 points dans le final dont dont deux paniers à 3-points et les quatre derniers lancers de la victoire, changeant ainsi l'issue de la rencontre presqu' à lui seul, Jerry Boutsiele ayant été également précieux sur la fin (78-84).

RAS pour Dijon qui a signé son 8e succès consécutif en l'emportant de 29 points face au Cholet. Les Choletais ont bu la tasse dès le deuxième quart-temps (41-29) avant d'encaisser un 14-5 conclu par deux missiles à 3-points de David Holston (17 points, 4 passes), grand artisan de la victoire avec Axel Julien (19 points, 8 passes) et Rasheed Sulaimon (20 points, 5 passes). Passés au delà des 20 points d'écart (55-34), les Dijonnais ont ainsi pu dérouler pour s'imposer 97-68.

Devant Dijon au classement, il y a l'ASVEL (2e) et Monaco. La Roca Team a fait le travail à domicile grâce à son adresse à 3-points (14/26). Les joueurs de Sasa Obradovic ont fait l'écart juste avant la pause avec un 10-2 (34 partout à 44-36). L'EBPLO n'a pas pu revenir par la suite. C'est la 12e victoire de suite en Jeep ELITE pour Dee Bost (19 points à 7/11 en 18 minutes) & co.

Les Metropolitans 92 complètent le Top 4. Longtemps bousculés par l'Elan, derrière au score à la fin des trois premiers quart-temps, ils ont fini par prendre le dessus pour s'imposer 98-90. Vitalis Chikoko a dominé les débats à l'intérieur. Le Zimbabwéen termine avec 20 points à 8/12 aux tirs, 14 rebonds, 4 contres, 2 passes décisives et 2 interceptions pour 37 d'évaluation en 33 minutes. 

Enfin, en bas de tableau, Boulazac s'est facilement imposé contre Le Portel. Le faible écart final (80-74) vient d'un sursaut d'orgueil de l'ESSM en fin de rencontre, avec un "and one" de la recrue lituanienne Edgaras Zelionis (28 points à 12/22, 9 rebonds, 3 contres et 3 interceptions pour 32 d'évaluation en 30 minutes) juste avant le buzzer. En sortie de banc, Frank Hassell est resté discret (2 points à 1/3, 7 rebonds et 2 passes décisives en 12 minutes).

19 janvier 2020 à 01:06
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.