JEEP ÉLITE

NOËL PERSISTE À ÉKINOX : LA JL BOURG EN DÉMONSTRATION CONTRE BOULAZAC

Crédit photo : PierreEliot Cornaton

À créditer d'une très belle première partie de saison, le club de l'Ain a conclu sa phase aller avec une balade de santé contre une équipe boulazacoise totalement déboussolée (96-72).

C'est la saison de la magie de Noël. Et s'il y en a qui a été gâté pendant les fêtes, c'est bien Fréjus Zerbo. Après son passage déjà remarqué en début de semaine à Monaco, l'ancien pivot de Limoges a réussi son meilleur match sous le maillot de la JL Bourg (9 points à 100%, 2 rebonds et ses 5 fautes presques rituelles en 9 minutes). Ce n'était certes pas le Fréjus Zerbo capable de planter 16 points lors d'un Match 4 d'une finale de Pro A (en 2015), quoique à l'échelle de sa production offensive burgienne totale (32 points en 262 minutes), cela le valait presque. La magie de Noël, c'est surtout de voir l'international ivoirien réussir le tout premier tir à trois points de sa carrière LNB (sur deux tentatives). Avec la planche, bien évidemment annoncée au préalable (61-38, 25e minute).

Bourg - Boulazac, dynamiques opposées

Le parfait symbole de la soirée idyllique vécue par la JL Bourg (96-72, score final). Ce type de soirée, sans la moindre once d'inquiétude, où tout ce que vous tentez est une réussite. Le BBD a pu exister pendant 5 minutes (5-9), pas plus. Puis les Périgourdins se sont mis à distribuer les cadeaux : 13 balles perdues en première mi-temps. Avec une telle générosité, couplée à la forme étincelante de Danilo Andjusic (auteur de 17 points en première période), le suspense était déjà inexistant au moment de rejoindre les vestiaires (53-33). Si l'arrière serbe a continué de s'amuser après la pause (27 points à 9/12 et 6 passes décisives), les "sans-grades" de la JL ont pris le relais pour que la fête soit complète : le petit nouveau Ognjen Carapic a gratifié Ékinox de quelques séquences intéressantes (5 points en 14 minutes), Hugo Benitez a encore impressionné par sa maturité (6 points à 2/4, 4 passes décisives et 2 interceptions pour 10 d'évaluation en 17 minutes) tandis que Johan Randriamananjara s'est régalé dans les cinq dernières minutes (7 points à 100%).


Danilo Andjusic : 57 points en deux rencontres à domicile en sept jours
(photo : Pierre-Eliot Cornaton - La Voix de l'Ain)

Pendant que les coéquipiers de Pierre Pelos (15 points à 6/8, 7 rebonds et 3 passes décisives pour 24 d'évaluation en 21 minutes) bouclent la phase aller avec le meilleur bilan de l'histoire de la Jeunesse Laïque (11 victoires en 17 rencontres, à égalité avec la saison 2005/06), Boulazac peut partir en vacances avec le cœur lourd. Le cœur, justement, l'un des trois ingrédients en C réclamés par Rémi Lesca lundi dernier après la terrible défaite subie contre Orléans. Il en a encore manqué au BBD ce vendredi soir. Après une telle claque, qui a vraiment menacé de prendre des allures de correction (83-55, 34e minute), il y a des statistiques qu'il ne vaut mieux pas regarder comme ces 21 points d'un Kyle Gibson agacé, lui qui symbolisait le naufrage des siens après trois quart-temps (9 points à 2/8). Néanmoins, à la décharge des joueurs de Thomas Andrieux, il était difficile de pouvoir endiguer une telle euphorie. "C'est la seule fois où l'on explose complètement cette saison", notait d'ailleurs le jeune technicien. "Jusque-là, nous étions toujours parvenus à plus ou moins rester dans les matchs." Qu'importe : vaincus pour la sixième fois de rang, les Boulazacois atteignent la trêve vêtu de l'inconfortable costume de relégable. Et ce n'est pas la perspective d'un déplacement au Mans, certes ramené sur terre par l'Élan Béarnais, dès la rentrée qui va apaiser les pensées périgourdiness. À Boulazac, comme dans nombre de bastions de Jeep ÉLITE, les congés vont être agités.

À Bourg-en-Bresse,

27 décembre 2019 à 23:08
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ALEXANDRE LACOSTE
Shooteur d'élite à Marseille.
Alexandre Lacoste
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.