BETCLIC ÉLITE

PARIS LEE HEUREUX DE REVENIR À ORLÉANS, SA "DEUXIÈME MAISON"

Crédit photo : Jacques Cormarèche et Sébastien Grasset

Héros de la superbe saison orléanaise l'an dernier, Paris Lee retrouve l'OLB dans son nouveau costume de role-player de l'armada monégasque. Un changement de rôle qu'il a eu du mal à appréhender.

Une story Instagram avec un gros cœur rouge sur fond noir, mentionnant la localisation Orléans. Après une longue journée de voyage depuis Saint-Pétersbourg, Paris Lee (1,83 m, 26 ans) était visiblement heureux de retrouver le Loiret vendredi soir. Un retour aux sources pour le natif de l'Illinois, là-même où il s'est révélé l'an dernier.

Certes, son CV faisait état de deux saisons pleines en Belgique, bouclées par un trophée de MVP du championnat, mais à l'époque, il était surtout un joueur qui venait de voir sa deuxième de contrat être annulée par Bamberg. Mais il avait su saisir la main tendue par Germain Castano, avait rapidement fait oublier le chouchou Brandon Jefferson puis avait signé un exercice fabuleux à la tête de l'OLB (14,9 points à 45%, 2,6 rebonds et 7,8 passes décisives), lui ouvrant ainsi les portes de l'EuroLeague.

« Cela fait plaisir de revenir à Orléans », dit-il dans les colonnes du site officiel de la Roca Team. C'est un peu comme ma deuxième maison. J’ai passé une très belle année là-bas la saison passée, le coach, les gens du club, les fans, tout était fait pour que je me sente bien alors que je découvrais le championnat de France. Pour la Roca Team, au terme de notre road trip (Nanterre, Villeurbanne, Saint-Pétersbourg, Orléans), c’est important de trouver l’énergie pour jouer dur et ramener une victoire à la maison en championnat. Ensuite, nous pourrons profiter de quelques jours pour préparer le prochain sommet (Real Madrid). C’est un grand sentiment d’être de retour dans le Top 8 de l’EuroLeague, mais nous ne sommes qu’en cours de chemin, la route est encore longue. Nous jouons ensemble, tous ensemble, c’est la clé de notre réussite aujourd’hui comme le fait de défendre dur. Nous avons des joueurs de grand talent mais l’esprit d’équipe qui nous anime est déterminant pour viser le haut niveau. »

Toujours performant en Betclic ÉLITE (11,2 points à 47% et 5,1 passes décisives), Paris Lee l'est moins sur la scène européenne (7,3 points à 36% et 2,7 passes décisives). Et s'il n'est logiquement plus la première option comme la saison dernière, son temps de jeu n'en reste pas moins intéressant au sein d'une ligne arrière surchargée (23 minutes en France, 20 en EuroLeague). Pour autant, l'ancienne star d'Anvers a confié à La République du Centre avoir eu du mal à apprivoiser son nouveau costume.

« Pour être honnête, ça a été plutôt difficile. Quand tu es habitué à quelque chose et que tu dois le changer, c’est dur. Mais j’essaye de rester positif, de me concentrer sur ce qui est important : la victoire. Je mets tout le reste de côté pour gagner coûte que coûte. »

De quoi promettre des retrouvailles enthousiasmantes ce samedi à 19h30 au Palais des Sports d'Orléans.

22 janvier 2022 à 12:44
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ALEXANDRE LACOSTE
Shooteur d'élite à Marseille.
Alexandre Lacoste
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
albums photos
Aucun album trouvé
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.