JEEP ÉLITE

SOLIDE, L'ASVEL PREND LES DEVANTS SUR MONACO

AJ Slaughter ASVEL 201819 Infinity Nine Media Alexia Leduc 2
Crédit photo : Infinity Nine Media Alexia Leduc

L'ASVEL s'est imposée 81-71 contre l'AS Monaco dans l'épisode 1 des finales de playoffs de Jeep ELITE. Une victoire logique qui donne l'avantage aux Rhodaniens.

Après une semaine d'attente interminable, Villeurbannais et Monégasques ont enfin pu en découdre à l'Astroballe à l'occasion de la première manche de la finale des Playoffs 2019.

L'Asvel a lancé sa finale par un gros dunk de Livio Jean-Charles sur Paul Lacombe, histoire de donner le ton. Adreian Payne a pris le relais en se montrant dominant dans son duel attendu face à Eric Buckner avec notamment trois paniers à 3 points en premier quart-temps. Monaco a résisté en s'appuyant notamment sur l'adresse extérieure de Dee Bost et Lazeric Jones pour rester à une possession d'écart après 10 minutes (24-21) avant de prendre un premier écart.

Monaco plie mais ne rompt pas

Les Villeurbannais ont en effet passé un 13-2 en début de deuxième quart-temps, avec le duo Kalnietis-Maledon au départ et à l'arrivée de la série, mais aussi un gros passage de Livio Jean-Charles, auteur de deux dunks, notamment suite à un contre autoritaire d'Adreian Payne sur Eric Buckner (37-23). La Roca Team a réussi à vite se reprendre et à mettre la pression sur les locaux avec le tandem Ouattara-Buckner à la baguette.

Ce qui n'a pas empêché l'Asvel, dominateur au rebond (22 prises à 15, dont 9 offensifs) de rentrer au vestiaire avec 10 longueurs d'avance suite à un 3 points de Mantas Kalnietis dans le corner et un ultime panier signé DeMarcus Nelson (47-37). Crédité d'une bonne première mi-temps, Gerald Robinson a maintenu son niveau d'agressivité afin de ramener son équipe à 47-42 au retour des vestiaires.

AJ Slaughter change la donne

Mais l'Asvel a pu compter sur le retour flamboyant d'AJ Slaughter, mouillé par les fautes en première mi-temps, pour refaire un écart. L'arrière a enchaîné un 3 points et deux paniers près du cercle provoquant au passage la quatrième faute de Paul Lacombe, dans un soir sans.

Relégués à -15, les Monégasques ont encore sauvé les meubles après avoir encaissé un 10-1, cette fois grâce à deux paniers d'Eric Buckner, deux missiles à 3 points dans le corner de Jarrod Jones et une contre-attaque conclue par Elmedin Kikanovic pour revenir à 69-65.

Le dernier mot est alors revenu à AJ Slaughter, auteur d'un nouveau 3 points décisif, Livio Jean-Charles dont l'agressivité a été récompensée depuis la ligne et David Lighty, l'ancien champion de France avec Nanterre claquant un premier tir à mi-distance puis un step-back pour boucler l'affaire (79-67).

Vainqueurs 81-71 au terme d'un match abouti, les Villeurbannais pourront attaquer l'épisode 2, ce lundi soir, avec le plein de confiance. 

Les stats complètes à retrouver ici

15 juin 2019 à 20:35
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.