JEEP ÉLITE


TREY LEWIS, LE FACTEUR X DE LA JL BOURG ?

Crédit photo : Guilherme Amorin

Pour sa première à Ékinox, Trey Lewis a séduit le public bressan contre Limoges. Savo Vucevic souligne le gros potentiel de sa nouvelle recrue.

Demandé par les plus grands clubs français (Villeurbanne, Monaco, Strasbourg...) l'été dernier après une saison rookie de haute volée en Allemagne (15,3 points à 46% et 2,1 passes décisives avec Bayreuth), Trey Lewis (1,88 m, 25 ans) a finalement opté pour le Ratiopharm Ulm où les choses ne se sont pas tout à fait déroulées comme il l'aurait souhaité (11,6 points à 42% et 2 passes décisives). Au plus grand bonheur de la JL Bourg qui, après avoir également fait partie de ses courtisants lors de la précédente intersaison, a pu lui mettre le grappin dessus lors de la trêve internationale.

"Il a le potentiel pour aller très haut"

Malgré la dernière possession très mal gérée à Strasbourg la semaine dernière, l'impression laissée est extrêmement prometteuse. Expressif et hyperactif sur le parquet, le natif de l'Ohio a de la dynamite dans les jambes, en témoigne sa claquette dunk au cœur du troisième quart-temps hier contre Limoges (82-63). Au-delà de cette action d'éclat, Trey Lewis (11 points à 3/8 et 4 passes décisives en 25 minutes) apporte un plus indéniable à une équipe burgienne qui semblait à bout de souffle le mois dernier : du rythme, de l'adresse, une pression défensive indéniable sur la ligne arrière adverse. Il s'est relayé avec Garrett Sim pendant tout le match sur le meilleur marqueur limougeaud, Kenny Hayes, qui a terminé avec 0 point à 0/10. Trop prévisible derrière le duo Sim - Peacock en février, la JL Bourg a retrouvé de la variété dans le jeu depuis une semaine. Lewis n'y est pas étranger, et Savo Vucevic est le premier à le clamer.

"Trey m'apporte beaucoup pour le basket que j'ai envie de mettre en place. Défensivement, il montre beaucoup d'agressivité. En transition, il est spontané, il est toujours en train de faire quelque chose. Il ne s'arrête jamais et c'est une grande différence. Jeter est un bon joueur mais ce n'est pas le même profil. On était limité, il nous manquait quelqu'un capable de jouer en création. Trey est percutant, il pénètre, il amène au niveau du scoring, de l'organisation, de la fraîcheur. Il faut encore qu'il s'adapte à l'équipe, et les autres joueurs à lui, mais sa liaison avec Garrett (Sim) est plus facile. Il a un excellent état d'esprit et je pense que je lui donne le rôle qu'il voulait avoir, qu'il n'avait pas eu lors de ses deux premiers clubs. C'est un garçon qui a le potentiel pour aller très haut, ce n'est que sa deuxième année en Europe. Être ici est bénéfique pour lui et il en est conscient. C'est le joueur qu'il nous fallait."

"Il aurait pu arriver en mode sauveur, Captain America"

Après un mois de février catastrophique où les Bressans ont subi trois larges défaites de rang (26,3 points d'écart), le promu a retrouvé de la cohérence depuis la reprise du championnat. Proche d'un gros coup le week-end dernier à Strasbourg (78-79), Bourg-en-Bresse a fait exploser la défense limougeaude hier. Sur le parquet, Mathieu Wojciechowski n'a pas manqué de remarquer la différence amenée par son nouveau combo-guard.

"Lors de ces trois matchs de février, on s'est fait tuer car nous étions mous, pas assez agressifs. Trey nous apporte de la patate : il emmène tout le monde car il court, il nous apporte de rythme. C'est important : la preuve, on a failli faire un gros coup à Strasbourg la semaine dernière alors que l'on avait vu que l'on était inexistants. Et pourtant, le mec est là depuis une semaine et demie. Il s'est bien adapté, il est intelligent. Il aurait pu arriver en mode sauveur, Captain America, à prendre tous les shoots mais il ne le fait pas. Il est impliqué dans le collectif et c'est la marque d'un joueur qui a un QI basket.

Toutefois, cette arrivée ne fait pas que des heureux. Sur le parquet, l'irrégulier Chase Simon est encore plus effacé qu'en début de saison (4 points à 25% en 17,5 minutes sur les deux derniers matchs, contre 12,8 points à 45% en 27 minutes auparavant). Pour Lance Jeter, c'est encore pire puisque le meneur au physique de footballeur américain se retrouve surnuméraire, en civil sur le banc, gardé en réserve en attendant qu'il trouve éventuellement preneur ailleurs. Mais le MVP en titre du championnat néerlandais ne s'est pas démobilisé pour autant.

"Lance est un grand professionnel", apprécie Mathieu Wojciechowski. "Je le respecte à mort car il est présent, il reste impliqué, il ne vient pas dans le vestiaire en tirant la tronche. Forcément, ce n'est pas facile pour lui mais on essaye de faire en sorte qu'il garde le moral. C'est le sport, ce sont les choix du staff mais nous, on ne peut que l'encourager. Mais oui, énorme respect pour Lance, ce n'est pas une situation facile. Je n'aimerais pas du tout être à sa place donc il faut savoir lui serrer la main en lui disant que c'est fort ce qu'il fait quand même."

Surtout, sa présence permet à Savo Vucevic de pouvoir disposer de onze joueurs professionnels lors des entraînements. Un véritable luxe pour un groupe qui s'impose réellement comme un prétendant crédible au Top 4 du championnat. Surtout si Trey Lewis parvient à encore hausser son niveau de jeu...

À Bourg-en-Bresse,

11 mars 2018 à 15:59
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ALEXANDRE LACOSTE
Shooteur d'élite à Marseille.
Alexandre Lacoste
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
jeep élite
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
34ème journée
15 mai
Monaco
83
-
77
Bourg-en-Bresse
Boulazac
96
-
86
Chalon-sur-Saône
Châlons-Reims
102
-
94
Pau-Lacq-Orthez
Cholet
81
-
80
Le Mans
Gravelines-Dunkerque
79
-
63
Hyères-Toulon
Le Portel
77
-
74
Lyon-Villeurbanne
Limoges
82
-
80
Nanterre
Levallois Metropolitans
78
-
86
Antibes
Strasbourg
93
-
77
Dijon
Autres journées
PROGRAMME TV
25 juin - 10h15
Monaco
Le Mans
Coaching