JEEP ÉLITE

VICTOIRE DES LOCAUX ET GRAND SPECTACLE : SUCCÈS TOTAL DU "NANTERRE SHOW"

Crédit photo : Gaëtan Delafolie

Dans une U Arena pleine et survoltée, les Franciliens ont remporté à l'arraché une rencontre de costauds contre l'ASVEL, 81-80. Avec un show ambitieux et un vrai match de basket sur le parquet, le spectacle était total.

Prenez des tribunes qui grondent, distribuez des milliers de drapeaux, et vous obtenez une ambiance des grands soirs dans une U Arena placée en configuration basket pour la première fois. Ajoutez un George Eddy qui s’époumone au micro, un spectaculaire mapping retraçant l’histoire du club, ou encore l’arrivée de Dunky (la mascotte) depuis le plafond de la salle, et vous avez les éléments d’une équation parfaitement posée par Nanterre. Avant même le début du match, le club des Hauts-de-Seine avait pari gagné : celui de remplir une arena de 15 000 places et d’y offrir un spectacle inédit en Championnat. Encore fallait-il que les joueurs soient à la hauteur. Ils l’ont été des deux côtés, offrant un match intense et gagné d'un souffle par les locaux , 81-80. 

David Lighty énorme en vain

Devant un public record pour un match en France (hors Euro 2015), Nanterre a d’abord été dominé par l’ASVEL d’un immense David Lighty. Omniprésent, l'ancien de la maison JSF, champion de France en 2013, a terminé avec 29 points, 5 rebonds, 4 passes décisives et 35 d'évaluation en 28 minutes. L’ailier a enchaîné les actions de classe, tandis que l’absence de John Roberson, mis à pied cette semaine, était compensée par le bon match de DeMarcus Nelson et les minutes offertes au jeune Sofiane Briki, 19 ans.

“Quand vous êtes soutenus par 15 000 personne, la moindre des choses c’est de se mettre le cul par terre”, savourait l’entraîneur Pascal Donnadieu à la fin du match.

Alors les joueurs de Nanterre se sont donnés pour ne pas laisser ce match leur échapper. Avec Heiko Schaffartzik (17 points) et Hugo Invernizzi (19 points) pour planter des shoots fous, et l'apport ô combien précieux de Johan Passave-Ducteuil et Bathiste Tchouaffé - dont les statistiques ne disent pas comment ils ont permis à leur équipe de renverser la vapeur - la JSF est passée devant dans le dernier quart et fait la décision sur le fil. Amine Noua arrachait bien deux lancers francs pour tenter d’égaliser au buzzer, mais l’intérieur restait au sol et l’ASVEL envoyait Nicolas Lang tirer à sa place. Après une première tentative réussie, le deuxième lancer rebondissait sur le cercle et la U Arena pouvait exploser.

Au-delà de la victoire et la performance comptable - Nanterre revient à hauteur de Bourg à la 4e place - l'équipe des Hauts-de-Seine a montré ce soir qu’elle était une candidate crédible à ce club rêvé et sans cesse débattu du Grand Paris, et à la place en EuroLeague qui irait avec. C’est ce que laissait entendre le coach Donnadieu dans les coursives de cette magnifique U Arena à l'issue de la rencontre. Le club s’est construit une légitimité sportive à coups de titres ces dernières années. Il a montré ce soir qu’il pouvait également remplir une immense salle et y offrir un grand spectacle.  

À Nanterre,

 

11 mars 2018 à 18:50
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GAËTAN DELAFOLIE
Passe les vacances à camper dans les raquettes.
Gaëtan Delafolie
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
PROGRAMME TV
14 décembre - 01h15
NBA Extra
14 décembre - 02h00
Houston Rockets
Los Angeles Lakers
14 décembre - 11h00
Houston Rockets
Los Angeles Lakers
14 décembre - 12h45
NBA Extra
14 décembre - 13h00
Houston Rockets
Los Angeles Lakers
Coaching