BCL

STRASBOURG L'EMPORTE À RIGA SUR UN ÉNORME BUZZER BEATER DE BONZIE COLSON

Crédit photo : FIBA

Grâce à un panier à 3-points sur le buzzer de Bonzie Colson, Strasbourg s'est imposé 77 à 75 sur le parquet du VEF Riga.

La SIG Strasbourg s'est imposée 77 à 75 sur le parquet du VEF Riga ce mardi pour la première journée de la phase de poule de la Ligue des Champions (BCL). C'est l'ailier Bonzie Colson, sur une turnaround jump shot à 3-points, qui a donné la victoire sur le buzzer aux alsaciens.

Pourtant, la partie avait encore mal commencé pour l'équipe de Lassi Tuovi. Encore trop permissible défensivement (25 points encaissés après 7 minutes), elle a ensuite durci la vis. De plus, elle a pu compter sur un DeAndre Lansdowne en grande forme (26 points à 9/15 aux tirs, 2 rebonds et 2 passes décisives pour 27 d'évaluation en 31 minutes). De quoi revenir dans la rencontre petit à petit et même prendre 5 points d'avance (59-64) à 8 minutes de la fin.

Un panier déclic ?

Mais les Lettons n'ont pas lâché et, à 15 secondes de la fin, l'ancien Antibois Aigars Skele (15 points à 6/12, 4 rebonds et 7 passes décisives pour 16 d'évaluation en 31 minutes) a trop facilement débordé Bonzie Colson pour permettre aux siens de passer à +2 (75-73). Mais Colson (15 points à 6/12 et 7 rebonds en 31 minutes) s'est rattrapé avec, d'abord, un rebond offensif suite au lancer-franc raté de Jean-Baptiste Maille. Puis, il a planté le panier de la gagne.

Après une défaite difficile à encaisser contre Le Portel, voilà un panier qui va faire du bien à la formation alsacienne. Surtout, avec 45 points encaissés de la 10e minute à la fin de match, l'équipe a sans doute pris conscience de ce qu'elle a besoin de faire pour devenir compétitive.

Le récit de la rencontre, par Alexandre Chauvat :

Après la déconvenue face au Portel, Lassi Tuovi effectue des changements dans son cinq de départ et commence avec Jean-Baptiste Maille et Léopold Cavalière, deux défenseurs réputés. Le déclic attendu ne marche pas puisqu'après deux minutes de jeu, la SIG est déjà menée 10 à 2. Grâce à une belle adresse à 3-points des Lettons (4/6 dans le quart-temp), l'écart grimpe même jusqu'à 14 points (25-11 à la 7e) avant que les deux remplaçants du soir, Deandre Lansdowne et Ish Wainright, ne sonnent la charge dans un cinq small-ball. Tant et si bien que sur un tir à 3-points au buzzer du premier nommé, les Alsaciens n'ont plus que 6 points du retard à l'entame du deuxième quart-temps (30-24).

Les Français se mettent enfin à défendre et, sur une interception d'un Lansdowne impeccable (18 points à 100% à la mi-temps), passe devant après quinze minutes de jeu (35-36). Le coach letton Janis Gailitis prend un temps mort et les Strasbourgeois ne marquent plus pendant 3 minutes sans pour autant laisser Riga s'échapper. Dans un quart-temps plus défensif, les deux équipes s'échangent les paniers dans les dernières minutes et les locaux atteignent la mi-temps avec 4 points d'avance (46-42).

Les Lettons commencent le quart-temps par un 4-0 mais les SIGmen se ressaisissent rapidement. Leur défense se met en place et ils empêchent Riga de marquer pendant plus de quatre minutes. Après un festival d'occasions manquées pour revenir au score, ce diable de Lansdowne égalise enfinsur un nouveau tir à 3-points (59-59).

Le capitaine strasbourgeois est décidément partout, puisqu'il permet à son équipe de passer devant sur une nouvelle interception (12 au total) et même de prendre cinq points d'avance sur un nouveau 3-points (61-66). Les Lettons n'ont pas marqué depuis sept minutes et se réveillent enfin. Ils égalisent sur un shoot de Kristers Zoriks (17 points, 20 d'évaluation) et repassent devant grâce à Aigars Skele (69-68).

Riga prend même 3-points d'avance à une minute dela fin (73-70) avant que Bonzie Colson n'égalise. Les Lettons reprennent 2 points d'avance surlancers-francs et font faute sur Jean-Baptiste Maille qui rentre son premier lancer-franc, mais rate le deuxième. Bonzie Colson prend le rebond, ressort pour Brandon Jefferson qui lui rend la balle, l'ailier américain envoie une prière au buzzer qui fait mouche : 75-77.

Après un premier quart-temps raté, les Strasbourgeois ont fait preuve d'une belle agressivité défensive, à l'image d'un Léopold Cavalière précieux (seulement 2 points, mais 6 rebonds, 4 interceptions et 2 contres). Le réveil offensif du capitaine Deandre Lansdowne et la fin de match de Bonzie Colson permettent aux Sigmen derenouer avec le succès et de commencer leur Coupe d'Europe sur une victoire.

 

 

28 octobre 2020 à 20:11
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
RÉDACTION BEBASKET
Rédaction Bebasket
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching
Aucun conseil trouvé

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.