NM1

GM DES JSA BORDEAUX, JÉRÉMY SARRE NOUS RACONTE LES SEMAINES SANS SALLE

Jérémy Sarre
Crédit photo : JSA BMB

Privés de salle pendant quelques semaines à la suite d'un arrêté préfectoral, les JSA Bordeaux Métropole Basket ont quand même du jouer en compétition. Leur manager général Jérémy Sarre nous explique comment ils ont traversé cette période complexe.

Bordeaux fait partie des métropoles très touchées par la "deuxième vague" de la COVID-19. A tel point que la préfecture a appliqué des mesures drastiques pour stopper sa progression. C'est ainsi que tous les gymnases de la Gironde ont été fermés aux basketteurs pendant plus de deux semaines, pour les amateurs mineurs comme les professionnels ! L'équipe des JSA Bordeaux, qui évolue en troisième division masculine (Nationale 1), a quand même dû effectuer deux rencontres de la saison régulière. Après une défaite logique à Lorient (80-56) et une autre chez les Sables Vendée Basket (97-80), Jérémy Sarre, directeur/manager général (GM) des JSA Bordeaux Métropole Basket, revient sur cette période particulière.

Jouer dans une compétition - surtout professionnelle ! - et ne pas s'entraîner, c'est une situation particulière vécue par les JSA BMB ces dernières semaines. Est-ce que le club était préparé à ça ?

À douze, treize jours du début du championnat, on ne peut pas être préparé à ce que notre équipe ne puisse pas s’entrainer. C’est une situation inédite. Les dix derniers jours d’une préparation sont importants pour peaufiner les derniers réglages, chose que notre équipe n’a pas pu faire. Le cycle qui fait que vous montez en puissance dans la fin de la préparation s’interrompt brutalement. Ça a été une situation très compliquée.

Comment cette situation a été vécue de l’intérieur ?

Quand on regarde dans l’ère du temps, ça a été a moitié une surprise. Le plus frustrant, c’est que nous étions la seule équipe de NM1 à ne pas s’entrainer. Les joueurs ne comprenaient pas, ils étaient dans un mélange de frustration et d’incompréhension. Ça a été le cas pour tout les sports haut-niveau de la ville de Bordeaux, mais l’incompréhension résidait dans le fait qu’on ne pouvait pas s’entrainer alors que dans certaines zones d’alertes, les sportifs de haut-niveau avaient accès à leur salle. C’est une décision préfectorale, on sait qu’il y a la situation sanitaire et qu’il faut y faire attention, mais c’était très compliqué pour le club.

Durant cette période, vous avez tout de même été contraint de jouer deux matchs de championnat, le premier contre Toulouse ayant été reporté à cause de la COVID-19. Vous aviez demandé un report ?

On a demandé des reports par rapport à la situation, oui. La réponse de la FFBB était que les gymnases de nos adversaires étant ouverts, les matchs devaient avoir lieu. On n’entend pas notre situation et on ne se met pas à notre place. Si vous posez la question à tous les directeurs sportifs, tous les coachs et tous les joueurs d’aller jouer des matchs en s’étant entrainé à trois reprises (un match chez une équipe NM2 d'un autre département, un entraînement en Vendée et un autre dans les Landes, NDLR) en quatorze jours dans des conditions particulières, leur réponse sera la même. Personne n’accepterait de jouer. L’équité sportive et l’intégrité physique de nos joueurs est impacté. C’est de la frustration et de l’incompréhension.

À l’image de votre entrainement sur la route de votre match pour aller affronter Lorient, vous avez du être en perpétuelle adaptation ?

Par rapport à cette situation, c’était une situation particulière, mais l’adaptation en cette période de crise sanitaire est le lot de tout les clubs. Tout le monde doit s’adapter. 

Les élus de la ville de Bordeaux ont-ils aidé pour discuter avec la préfecture ?

Oui. C’est une décision préfectorale mais nous avons été en contact avec la mairie de Bordeaux. Nous étions en contact permanent avec Mathieu Hazouard, adjoint au maire chargé des sports. Nous étions en discussion pour essayé de trouver des solutions. La mairie de Bordeaux a essayé de trouver des solutions à ce sujet là, on les remercie énormément.

Après un dimanche de repos avec le déplacement au Sable Vendée Basket, les JSA BMB ont pu retrouver le Palais des Sports ce lundi et reprendre enfin les entrainements ! 

 

par @
15 octobre 2020 à 13:00
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
LUCAS DIQUÉLOU
Lucas Diquélou
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching
Aucun conseil trouvé

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.