NM1

ITW DESMOND QUINCY-JONES : "JE SUIS CONTENT DE VOIR QUE LE TRAVAIL PAIE"

Crédit photo : Laurent Peigue

Toujours confiné du côté de Saint-Vallier, Desmond Quincy-Jones  est revenu sur la saison qui vient de s'écouler.

Desmond Quincy-Jones (2,01 m, 34 ans), c'est le genre de joueur qui peut faire tourner un match à lui tout seul. Capable de prendre feu derrière la ligne à 3-points, ce poste 4 "fuyant" sait être décisif dans les moments chauds. Déjà passé pas Roche-Saint Etienne (Pro B), Denain (N1), Sorgues (N1), Saint Quentin (Pro B et N1), Aix-Maurienne (Pro B), Evreux (Pro B) et Vitré (N1), cet homme sympathique a fait l'unanimité partout où il est passé.

Un gros travail sur son adresse extérieure durant l'intersaison

A 34 ans, il vient de réaliser sa meilleure saison sur le plan individuel en compilant 13,6 points à 49,7% de réussite aux tirs, 4,3 rebonds et 1,6 passe décisive pour 14,8 d'évaluation en 29 minutes de moyenne. Il ne se dit pourtant pas complètement satisfait de sa saison : "Je pense que j’aurais pu mieux faire mais ça c’est mon côté exigeant. Ceci dit je pense que j’ai rempli mon rôle en tant que leader sur le terrain, dans le jeu et dans les vestiaires". Un exercice 2019/20 ou il aura tourné à plus de 48% à 3-points (contre 39% la saison précédente), une réussite impressionnante. Mais qui ne vient pas de nulle part. Il travaille en effet chaque été en compagnie de l'entraîneur individuel Nicolas Perez à Montpellier. "Je suis content d’avoir pu apporter cette dimension de tir longue distance à mon équipe. Je travaille pendant et après la saison sur les détails qui peuvent me rendre plus efficace et je suis juste content de voir que le travail paie".

Arrivé l'été dernier à Saint-Vallier en provenance de Saint Quentin, où il venait de remporter les playoffs 2019, le natif de Levallois avait à cœur de permettre au club drômois d'atteindre son objectif d'accession en Pro B. "Je pense que le club de Saint-Vallier a énormément de choses pour être un bon club très solide en Pro B. Il y a un bon budget, des ambitions, et beaucoup de bénévoles et de gens autour qui aiment ce club."

Malgré un groupe taillé pour jouer les premiers rôles, le bilan comptable de l'équipe ne fut pas forcément à la hauteur des espérances : "On avait un très bon groupe très concentré avec des bons gars et on prenait du plaisir à jouer et à s’entraîner ensemble. Au niveau du bilan de la saison je pense qu’on aurait pu beaucoup mieux faire. On a lâché quelques matchs qu’on aurait dû mieux maîtriser à ce moment-là". Avant d'ajouter : "Je pense à la réception de Chartres (défaite 96-97 après prolongation) par exemple, à celui contre Andrézieux où on perd 22 ou 23 ballons et à la défaite à Besançon à la fin de la première phase, même si ça n’avait pas d’incidence sur la phase deux".

"Chartres mérite sa place en Pro B à mon avis"

Une seconde phase que le club aurait attaqué dans la poule haute avec un bilan de 4 victoires pour 4 défaites. Sauf que la crise sanitaire liée au coronavirus est passée par là et la Fédération française de basketball (FFBB) a décidé d'arrêter la saison, sans déclarer de promu. "Je pense que cette décision n’était pas une des plus facile à prendre dans tous les cas. Il y allait avoir des équipes qui n’étaient pas d’accord. Par exemple, Chartres a survolé la poule B depuis le début et mérite sa place à l'étage supérieur à mon avis. Après pour l’autre équipe qui aurait pu décrocher une place en Pro B, c’est plus délicat et on ne saura jamais ce qui aurait pu se passer. J’aurai adoré aller jusqu’au bout pour jouer cette montée mais il y a des choses plus importantes dans la vie, comme la santé et le bien-être de tout le monde".

Actuellement confiné du côté de Saint-Vallier, il trouve le temps long. "J’avoue que je m’ennuie pas mal parce que les jours se ressemblent tous mais j’essaie de rester occupé en faisant un peu de sport, en regardant la télé et des séries, travailler pour les gens en tant que coach de nutrition". Il continue ainsi de s'entretenir physiquement : "Je ne suis pas de programme particulier mais tous les jours via mes réseaux sociaux je mets un petit « workout » pour moi et pour les gens qui veulent le faire histoire d’apporter un peu de positif en ce moment".

Reste à savoir si ce grand compétiteur, connu pour sa hargne sur les parquets, sera toujours Drômois la saison prochaine, lui qui devrait être très convoité sur le marché. "Je suis en fin de contrat tout comme le reste de l’effectif d’ailleurs. On verra si l’aventure continue ici à Saint-Vallier ou si ça sera ailleurs. Seul le temps nous le dira".

14 avril 2020 à 15:02
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
YANN BANKHALTER
Yann Bankhalter
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.