NM1

JONATHAN JEANNE A FAIT SES DÉBUTS AVEC TARBES-LOURDES : "ICI, JE SENS QUE JE PEUX M'ÉPANOUIR"

Crédit photo : Union TarbesLourdes

Jonathan Jeanne a joué son premier match avec Tarbes-Lourdes (NM1). Il explique dans La Dépêche ce qu'il attend de son retour en France.

Jonathan Jeanne (2,17 m, 24 ans) n'avait plus joué de match officiel en France depuis le 6 mai 2017. C'était à Pau, et son équipe, le SLUC Nancy, déjà condamnée à la descente en Pro B, y avait pris une rouste contre l'Elan béarnais (100-61). Quatre ans, six mois et 30 jours plus tard, le Guadeloupéen a rejoué un match officiel en France, à 40 kilomètres du Palais des Sports de Pau. C'est à Lourdes, célèbre lieu de pélerinnage, qu'il a participé au match de la 14e journée de Nationale 1 masculine, sous les couleurs de la formation locale de l'Union Tarbes-Lourdes. Auteur de 2 points et 5 rebonds en 17 minutes à Pau en 2017, il a cette fois cumulé 6 points, 2 rebonds et 4 balles perdues en 17 minutes là-aussi, ne parvenant cependant pas à empêcher une victoire de l'équipe visiteuse, Vitré (58-67).

Avant cette première rencontre avec l'UTLPB, le natif des Abymes s'est confié dans les colonnes de La Dépêche. Une nouvelle fois, il est revenu sur l'épisode où il a découvert qu'il avait le syndrôme de Marfan, qui a mis fin à son rêve NBA. Il explique également comme il est revenu, lui qui a vécu une période sans basket avant de rejouer, en deuxième division espagnole puis au Danemark, à Dubaï et enfin, de nouveau en France.

"Quand la nouvelle tombe, c'est un mélange d'émotions indescriptibles. On se demande pourquoi ? Pourquoi moi ? Pourquoi maintenant après tous ces sacrifices ? J'ai mis du temps à me reconstruire. Je vous laisse imaginer ce que l'on peut ressentir. J'ai commencé le basket à 13 ans, cinq ans plus tard, j'entrevois la NBA grâce, notamment, à ce don qui est ma taille. J'avais conscience que je pouvais y arriver et du jour au lendemain, tout s'écroule. Tu te demandes si ce que les médecins te disent est bien réel. J'ai toujours été suivi médicalement, je n'ai jamais eu aucun problème jusqu'à ces examens aux Etats-Unis. Donc le mot « injustice », il est écrit en gros caractère au plus profond de toi. Puis tout mon entourage basket m'a abandonné, des gens m'ont tourné le dos, je me suis retrouvé au pied du mur, seul. J'ai trouvé la force d'aller de l'avant, notamment grâce à la religion."

L'ancien international français, en jeunes, explique pourquoi il a choisi l'Union Tarbes-Lourdes :

"J'ai eu plusieurs sollicitations en France, en Betlic ELITE ou Pro B. Mais Tarbes-Lourdes a su me présenter un vrai projet sur deux ans. J'ai très vite senti que c'était le bon endroit. Je ne cours pas après la gloire à vouloir être dans le grand monde. J'ai connu un peu cet univers, ça ne m'a jamais vraiment comblé. Être bien dans sa peau, ça n'a pas de prix et ici je sens que je peux m'épanouir."

Il espère monter en puissance, et ce dès le prochain match, vendredi à Challans.

07 décembre 2021 à 17:34
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
albums photos
Aucun album trouvé
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.