NM1

PRÉSENTATION ET PRONOSTICS DE LA POULE B

Crédit photo : Gérard Héloïse

Enfin ! Après plus de 7 mois d'arrêt, la Nationale Masculine 1 est de retour ce weekend. Si la nouvelle formule du championnat est loin de faire l’unanimité, tous les acteurs s’accordent pour affirmer que le niveau progresse. Cette année encore, les prétendants à la Pro B seront nombreux. Revue des forces en présence dans le Groupe B.

Regroupant des clubs allant de la Normandie au sud-est de la France, la Poule B va offrir à ses pensionnaires de longs déplacements. Mais surtout, elle présente un plateau de grande qualité où vont s’affronter de nombreux prétendants aux accessits et où la lutte aux playoffs va faire rage.

Les favoris pour le top 5

Il serait difficile de commencer notre revue des favoris pour le top 5 (qualificatif pour la poule haute de la seconde phase) sans parler du C’Chartres Basket (photo de une). Leader de la Poule B lors de l’exercice 2019-2020 et idéalement placé à l’aube de la seconde phase, le club a fait le choix logique de la continuité pour cette année, arrivant notamment à prolonger le MVP Du'vaughn Maxwell. Le coach Sébastien Lambert pourra également toujours compter sur des joueurs d’expérience habitués aux joutes de la NM1 tel que Olivier Romain, Dejan Secanski ou encore Patrick Clerence pour ne citer qu’eux. Sans surprise, nous devrions retrouver les Chartrains en haut du classement.

Habitué à jouer les premiers rôles depuis de nombreuses saisons en NM1, le Saint-Vallier Basket Drôme semble être de nouveau un gros client cette année dans la lutte pour la montée en Pro B. Si le club a connu beaucoup de changements ce printemps avec l’arrivée d’un nouveau coach, Philippe Namyst, et en renouvelant plus de 70% de son effectif, le niveau de jeu affiché en présaison et en Coupe de France (Victoire chez Saint-Chamond, Pro B) par les Drômois laisse peu de place au doute quant au potentiel du SVBD. Il faut dire qu’avec des joueurs labélisés Pro B tels que Marcos Suka-Umu, Xavier Gaillou ou encore Florent Tortosa, mais avec également dans ses rangs le meilleur joueur à l’évaluation de NM1 l’an dernier, le pivot Demond Watt, l’inverse aurait été surprenant. 

presentation-et-pronostics-de-la-poule-b1601478186.jpegAprès une saison blanche, Xavier Gaillou va tenter de se relancer en NM1 (photo : Sébastien Grasset).

Grand favori annoncé la saison passée, le Caen Basket Calvados a connu un exercice en deçà des attentes et des objectifs fixés. Une expérience qui servira à coup sûr aux hommes de Fabrice Courcier dans la quête d’un objectif clairement annoncé : le retour en Pro B. Doté d’un effectif doublé à chaque poste, il s’agit là d’un réel argument au regard du rythme effréné qui attend les joueurs lors de cette phase 1. On retrouvera cette saison en Normandie des joueurs reconnus à cet échelon tel que Moïse Diamé ou encore le scoreur Jérémy Ricard-Dorigo, mais aussi une belle découverte à suivre dans ce championnat, le combo nigérian Jérémiah Mordi.

Une région dans laquelle nous verrons de beau derby puisque l’un des autres prétendants affichés est le Saint Thomas Basket le Havre. Passé tout près du graal lors la saison 2018-2019 (défaite en finale des playoffs contre Saint-Quentin), les dirigeants du club et le staff (avec Fabrice Courcier en coach principal) ont composé un groupe de grande qualité avec un secteur intérieur très solide ou l’on retrouvera notamment Kévin Mondésir et Jerell Wright. Le secteur extérieur ne sera quant à lui pas non plus en reste, avec notamment les jeunes pépites, Calvin Hyppolye et Elias Kherzane.

Enfin, il parait difficile de ne pas placer le Stade Olympique Maritime Boulonnais dans les favoris au Top 5. S’il est difficile de se faire un avis sur les qualités de l’effectif tant la préparation du club aura été cette année tronquée par le contexte actuel et le forfait en Coupe de France, nul doute qu’avec des recrues comme Mathieu Boyer ou Mickael Var, il sera difficile de se défaire des Nordistes cette saison. Un groupe équilibré ou l’on retrouvera également le meneur Loïc Akono, l’arrière Hugo Dumortier et ou l’on découvrira le nouvel ailier US, Wendell Davis. 

La course aux playoffs

Toujours compliqué à manœuvrer dans sa salle, comme en témoigne la victoire en Coupe de France face à Aix Maurienne, il sera difficile pour le Sport Olympique Pont-de-Chéruy Chavanoz de rééditer une aussi belle saison que l’an passé (Top 3 de la poule B). Orphelin de leur maitre à jouer de la saison dernière, Marc Antoine Pellin, le staff emmené par Moatassim Rhennam pourra tout de même compter sur une belle ossature de l’an passé, avec notamment la révélation Lionel Gaudoux. Assurément un client pour jouer les playoffs et pourquoi pas plus haut.

Ambitieux, le Mulhouse Basket Agglomération a fait peau neuve lors de cette longue intersaison avec en ligne de mire la Pro B dans les années à venir. Si au vu de la concurrence, il semble difficile pour les Alsaciens d’atteindre leur objectif dès cette année, il faudra compter sur les hommes de Jean-Luc Monschau qui et feront partie des candidats très crédibles aux playoffs. A noter que le club a réussi à conserver son homme fort de l’année dernière, le canadien Guillaume Payen Boucard et faire venir dans ses rangs le meneur William Mensah.

presentation-et-pronostics-de-la-poule-b1601478532.jpegAuteur d'une grosse saison 2019-2020, Guillaume Payen Boucard sera à nouveau l'un des hommes forts de Mulhouse cette saison (photo : Gérard Héloïse).

La stabilité, c’est également la stratégie adoptée par le Basket Club Orchies depuis quelques années déjà, en témoigne les six prolongations de cet été dont notamment son meneur de jeu Arnaud Kerckhof. Souvent pénalisé pour des problèmes administratifs et financiers ces dernières années, les dirigeants ont semble-t-il réaliser le nécessaire afin d’assainir et la situation et d’être attractif sur le marché des transferts en recrutant l’expérimenté Guillaume Merie et le pivot lithuanien Henrikas Vorotnikovas. Un candidat crédible aux playoffs.

Dans cette terre de basket qu’est la Loire, on retrouvera une nouvelle fois cette année en NM1 l’Andrezieux Bouthéon Loire Sud Basket. Auteur d’un recrutement intéressant avec les arrivées notamment du shooteur Brice Pierard, des intérieurs Gide Noel et Franck Yangué, ou encore de leur nouvel ailier américain Steven Green, le club ligérien dispose d’un effectif qui sera difficile à manœuvrer, notamment dans sa salle. Malgré tout, dans une poule au niveau très relevé, est-ce que cela sera suffisant pour accrocher les playoffs ?

Enfin, très belle surprise de ce championnat de NM1 la saison dernière, il sera également pour l’Union Sportive Avignon le Pontet très difficile de réaliser pareil exploit cette année. Dans un groupe qui a connu beaucoup de changements, que ce soit au niveau du staff avec l’arrivée de Vincent Lavandier, mais également au niveau des joueurs avec la seule prolongation de son meneur Geoffrey Bourcier. Une dynamique collective sur laquelle surfait les vauclusiens l’an passée et dont l’enjeu sera cette année de pouvoir créer pareille alchimie pour jouer de nouveau les troubles fêtes.

La lutte pour le maintien

Auteur d’une préparation plutôt réussie, conclue par une victoire à Avignon en Coupe de France, le Besançon Avenir Comtois semble prêt pour le début de ce nouvel exercice. Avec les arrivées notables du meneur américain Aaron Anderson, de l’arrière Jordan Hicks et du poste 4/3 Glenn Duro, le groupe composé par Nicolas Faure semble être mieux armé que la saison précédente. Dans un groupe ou on ne cessera de le répéter mais ou le niveau sera très élevé, les bisontins semblent être à la bascule entre la poule du milieu et la poule basse. De quel côté va pencher la balance ?

Présent depuis de nombreuse année en NM1, le Get Vosges a connu aux fils des années des saisons de plus en plus compliquées. Emprunt à des difficultés financières, Laurent Mathis a une nouvelle fois dû se jouer de ces contraintes pour composer son nouvel effectif. Autour de leur capitaine emblématique, Loic Gigant, les Vosgiens présentent un groupe cohérent et plein de jeunesse avec notamment dernièrement l’arrivée de Matthias Flosse (en remplacement de Lamine Kanté). Mais il semble compliqué de pouvoir espérer autre chose cette saison que de jouer la course au maintien. 

presentation-et-pronostics-de-la-poule-b1601479159.jpegtLoïc Gigant, capirtaine du Get Vosges en mission maintien (photo : Gérard Héloïse).

Mal engagé pour se maintenir la saison passée en terminant la première phase avec seulement six petites victoires, les choses ne s’annoncent pas forcément plus simple cette année pour le Kaysersberg-Ammerschwihr Basket Centre Alsace. Autour de leur jeune pivot arrivé en cours de saison dernière, Melvyn Govindy, les hommes de Fabien Drago auront fort à faire pour déjouer les pronostics. Mais nous le savons, il n’est jamais simple de s’imposer dans la salle Théo Faller. Un public de passionnés qui ne sera pas de trop devant l’exercice compliquée qui attend les alsaciens, si les conditions le permettent.

Présent cette année de nouveau dans le groupe B, il y’a fort à parier que le Centre Fédéral ne terminera pas cette saison sans victoire comme la précédente. Mais surtout, avec la présence du jeune prospect Victor Wenbanyama, qui va jouer gâce à une double licence et dont il sera très intéressant de suivre la progression à ce niveau, les jeunes du Pôle Fédéral ont de quoi suscité l’engouement lors de leurs venues dans les différentes salles de NM1. Malgré le potentiel important que peut présenter le Centre Fédéral cette saison, il sera tout de même difficile pour eux d’échapper à la dernière place qui leur semble promise.

Notre pronostic

  • 1 - Chartres
  • 2 - Saint-Vallier
  • 3 - Le Havre
  • 4 - Caen
  • 5 - Boulogne
  • 6 - Pont de Cheruy
  • 7 - Mulhouse
  • 8 - Orchies
  • 9 - Andrézieux
  • 10 - Avignon
  • 11 - Besançon
  • 12 - Get Vosges
  • 13 - Kayersberg
  • 14 - Centre Fédéral 

 

02 octobre 2020 à 08:30
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
YANN BANKHALTER
Yann Bankhalter
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching
Aucun conseil trouvé

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.