PRO B

ITW STÉPHANE GOMBAULD (NANCY) : "LE TROPHÉE DE MVP ? J'Y PENSE MAIS J'ESSAIE DE FAIRE ABSTRACTION"

Stéphane Gombauld Sluc Nancy Basket
Crédit photo : Lilian Bordron

De retour en France au SLUC Nancy Basket cette saison, l'intérieur Stéphane Gombauld réalise pour le moment une saison pleine. Candidat au titre de MVP de Pro B et positionné à la deuxième place du championnat avec son nouveau club, le Guadeloupéen revient avec nous sur son bon début de saison.

S'il y a bien un candidat qui se dégage pour le titre de MVP de Pro B cette saison, surtout après le départ d'Eric Washington d'Aix-Maurienne, c'est l'intérieur du SLUC Nancy Basket Stéphane Gombauld. Après avoir successivement joué à Saint-Chamond, Lille, Chartres et Blois, ainsi qu'avoir effectué une parenthèse réussie en Serbie, le Guadeloupéen a de nouveau posé ses valises en France, plus précisément en Lorraine. Et quel retour. Actuel meilleur marqueur du championnat de Pro B, ainsi que deuxième meilleur rebondeur et premier à l'évaluation de la division, il règne sur la division (19,1 points à 65%, 8,5 rebonds, 1,1 passe décisive et 1,1 contre pour 22,6 d'évaluation). Collectivement, les résultats suivent également puisque les Cougars figurent à la troisième place du championnat, juste derrière la surprenante équipe de Saint-Chamond, ainsi que l'Elan Chalon. 

Stéphane, comment juges-tu le début de saison de ton équipe, le SLUC Nancy Basket, que tu as rejoint cet été ? 

Collectivement, on se sent super bien. On bosse beaucoup à la fois individuellement mais aussi collectivement. Il y a beaucoup de cohésion dans l'équipe. Ce sont des bons gars et on s'entend tous très bien. En début de saison, on a eu des hauts et des bas. Il y a par exemple la défaite à Rouen qui a fait mal dernièrement (N.D.L.R. : juste avant la trêve hivernale) ou encore la défaite contre l'Alliance Sport Alsace à domicile. Aujourd'hui, on essaye de faire de notre mieux pour ne pas reproduire les mêmes erreurs et effacer nos dernières lacunes. On va continuer à travailler pour essayer de faire la meilleure saison possible. 

Pour toi aussi, le début de saison est très bon. Tu figures notamment comme meilleur marqueur et deuxième meilleur rebondeur de la division. Comment te sens-tu individuellement ?

Personnellement, je me sens super bien. Mes coéquipiers arrivent bien me trouver et jouer avec moi. Ils me font confiance, le coach Sylvain Lautié me fait confiance et c'est le plus important pour moi. J'ai bien commencé la saison et j'espère faire de mon mieux pour aider l'équipe à gagner le plus de matches possible. La priorité reste l'équipe avant tout et j'espère pouvoir rester sur ma lancée.

itw-stephane-gombauld--nancy-----le-trophee-de-mvp---j-y-pense-mais-j-essaie-de-faire-abstraction-1642112047.jpegAncien plus gros prospect de la génération 97, l'ancien Villeurbannais est en train d'exploser
(photo : Lilian Bordron)

Qu'est-ce qui fait que tu es aussi dominant cette saison ? 

L'année dernière, mon passage en Serbie m'a fait beaucoup de bien. J'y étais en tant que joueur étranger et j'avais plus d'opportunité de m'exprimer et plus de confiance. J'avais le jeu en main, l'équipe était centrée autour de moi donc cela m'a permis d'emmaganiser de la confiance. Je suis revenu en France avec beaucoup de confiance en moi et en mon jeu. Je pense que cela joue beaucoup pour moi cette année. J'essaie également de jouer le plus simplement possible sur des aspects que je contrôle. Je joue également beaucoup sur ma mobilité qui est ma force en tant qu'intérieur.

Qu'est ce qui te permettra de passer encore un cap dans ton jeu ? 

Les points à améliorer pour moi sont l'intensité et la dureté. Si je passe un palier par rapport à ces deux aspects, je peux encore passer un cap. J'y travaille particulièrement cette saison pour acquérir ces compétences, que ce soit en attaque et en défense, pour pouvoir atteindre le plus haut niveau possible. 

Comment progresser sur ces deux aspects ? 

Je pense que c'est surtout basé sur le mental. J'y porte une grande attention chaque jour à l'entraînement et je pense être sur la bonne voie.

Est-ce que justement tu as gardé des habitudes de travail de ton passage en Serbie ? 

En Serbie, on travaillait beaucoup, c'était super intense, et cela tous les jours sans exception, même les weeks-ends. Quand je suis revenu en France, cela m'a fait bizarre. Mais je me suis réadapté, je n'ai pas vraiment gardé des habitudes de mon passage en Serbie. Je remarque que c'est également important d'avoir des jours de repos pour pouvoir récupérer. Ton corps est ton outil de travail donc il faut en prendre soin.

L'intérieur guadeloupéen est le fer de lance du Sluc Nancy Basket et de son entraîneur Sylvain Lautié, que ce soit en attaque ou en défense (photo : Lilian Bordron)Une relation de confiance entre Sylvain Lautié et son intérieur guadeloupéen
(photo : Lilian Bordron)

Pourquoi avoir fait le choix de revenir en France et donc au SLUC Nancy Basket ? 

Le projet du SLUC m'a beaucoup plu. Le club a pour ambition de monter en première division. Je devais faire partie des joueurs leaders de l'équipe et cela m'intéressait. Je vais faire de mon mieux pour que l'équipe atteigne son objectif qui est la montée. 

Tu es dans les favoris pour le titre de MVP de Pro B. Est-ce que tu y penses souvent ? 

Ma priorité est vraiment centrée sur l'équipe, de gagner le plus de matches possibles pour aller en première division. C'est vrai que mon entourage m'en parle, en me disant que je fais une bonne saison. Mais j'essaye de faire abstraction de cela pour rester concentré. Il faut d'abord gagner des matches car si tu performes bien individuellement mais qu'au final, tu perds les rencontres, cela ne vaut rien. 

Qu'est-ce qu'on peut te souhaiter à toi et ton équipe pour la fin de saison ? 

Gagner le plus de matches possible pour accéder à la première division est un objectif pour le club qui le mérite depuis déjà plusieurs années. On est bien parti pour et on va faire en sorte de continuer ainsi. C'est également un objectif pour moi car je joue aussi pour pouvoir atteindre le plus haut niveau de compétition possible.  

Propos recueillis par Lilian Bordron à Nancy,

19 janvier 2022 à 10:30
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
LILIAN BORDRON
Lilian Bordron
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
albums photos
Aucun album trouvé
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.