WNBA

JULIE ALLEMAND ÉLUE JOUEUSE DÉFENSIVE DE LA SEMAINE PAR SA FRANCHISE

Julie Allemand Indiana Fever
Crédit photo : DR

Récompensée pour ses premiers pas tonitruants de l'autre côté de l'Atlantique, Julie Allemand n'en finit plus de surprendre. 

Qui peut stopper Julie Allemand ? Dans sa forme actuelle, la nouvelle joueuse de Lattes-Montpellier, paraît inarrêtable. En ce moment même en WNBA avec la franchise d'Indiana, elle a enchaîné les belles performances, offensives comme défensives alors qu'elle ne s'était encore jamais frottée au jeu bien différent qui se pratique au États-Unis. 

Il ne lui aura fallu qu'un seul premier match, réussi malgré tout, pour prendre la température et se plonger dans le grand bain de la ligue américaine de basketball féminin. Points, passes décisives, rebonds et actions défensives, Julie Allemand est partout. À tel point qu'elle s'est déjà imposée comme une joueuse incontournable de l'effectif de Marianne Stanley, qui a titularisé la meneuse belge à quatre reprises sur les quatres premiers matchs et qui lui a accordé un temps de jeu à hauteur de 32,3 minutes de moyenne par rencontre. Résultat, la néo-Gazelle en profite pour se distinguer. D'abord en faisant tomber le record de passes décisives délivrées en une seule rencontre par une rookie avec 11 caviars, puis en frôlant le triple-double récemment avec 10 points, 9 passes décisives et 7 rebonds. Au total, Julie Allemand a distribué 25 passes décisives sur ses quatre premiers matchs en carrière. Seules quatre joueuses ont fait aussi bien qu'elle dans l'histoire de la WNBA et quatre ont fait mieux. 

Mais ce n'est pas pour ses capacités offensives que Julie Allemand a finalement été récompensée. Avec sept interceptions et deux contres, elle a été désignée "Defensive player of the week" par Indiana Fever. Une franchise qu'elle porte à bout de bras, lui permettant ainsi d'afficher un bilan équilibré de deux victoires et deux défaites pour le moment. Des performances qui ne sont pas passées inaperçues. Ann Wauters, l'une des plus grandes joueuses belges de tous les temps, qui compte neuf saisons de WNBA à son actif et un titre en 2016 avec les Sparks de Los Angeles, a déclaré à Nieuwsblad.be n'être "pas étonnée qu'elle atteigne déjà ce niveau", tout en ajoutant : "Je pense qu'elle peut avoir une belle carrière aux États-Unis". Si Ann Wauters le dit...

04 aout 2020 à 17:15
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
KILLIAN VÉROVE
Killian Vérove
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.